mercredi 15 novembre 2017

ORNITHOLOGIE EN MAURICIE




Vous le savez déjà parce que j’ai souvent traité du sujet par le passé, j’aime bien les randonnées qui permettent l’observation de la faune et des oiseaux dans leur milieu naturel. Nous sommes choyés au Québec dans ce domaine puisque le territoire regorge de grands parcs mais aussi, parce que les ornithologues amateurs sont de plus en plus légion et que de belles infrastructures sont aménagées un peu partout pour permettre ce loisir. Mais surtout, nul besoin d’être savant en matière d’ornithologie pour en profiter puisqu’il s’agit bien souvent d’endroits agréables pour une simple balade familiale en nature. Et je l’avoue humblement, c’est surtout pour la promenade et la découverte touristique que j’aime bien ces endroits!




J’ai découvert récemment en Mauricie deux superbes endroits pour la pratique de cette activité toute l’année et je vous les propose aujourd’hui. Tous les deux sont situés aux abords du Lac Saint-Pierre sur le fleuve Saint-Laurent, reconnu comme réserve mondiale de la biosphère par l’UNESCO et qui participent aux programmes de conservation de l’environnement et de sa biodiversité. À lui seul, le lac héberge les deux tiers des espèces observables au Québec. Et puisqu’il s’agit également de la plus vaste plaine inondable en eau douce de la province, le printemps est particulièrement propice à l’observation puisque les espèces s’approchent des marais qui y prennent forme lors de la montée des eaux.

Le grand lac Saint-Pierre au bout là-bas

Les marais bordant le lac Saint-Pierre en noir et blanc!

Vue sur le lac Saint-Pierre et le fleuve



Pointe-À-Caron, Louiseville



À l’embouchure de la rivière du Loup, à Louiseville, se trouve ma plus récente découverte. Grandement méconnu (lors de mon passage, j’avais l’endroit pour moi toute seule!), on a aménagé sur le site la deuxième plus longue passerelle au Québec, de près d’un kilomètre, traversant les marais du lac Saint-Pierre et permettant l’observation de la faune et de la flore de ses milieux humides. 




Canards, hérons, parulines et cormorans, entre autres, s’y retrouvent du printemps à l’automne. En hiver, les espèces qui demeurent ici pendant toute la saison froide y sont bien représentées. La quiétude des lieux est idéale pour une petite promenade ressourçante. Ouvrez l’œil, vous pourriez y faire de chouettes rencontres!

Un pic mineur très mignon

Grimpereau et sittelle

Mon compagnon de balade!

J’ai particulièrement apprécié le fait que les oiseaux n'étaient pas farouches et se laissaient facilement approcher vu l’absence de crainte d’être chassés, habitués de vivre dans un habitat préservé et sécuritaire. Le décor dénudé de novembre était aussi fascinant (et rendait l’observation beaucoup plus facile!) et j’imaginais facilement sa beauté en été ou en automne.


Petites mésanges en tête à tête

Face au 209 Rang du Lac St-Pierre Est, à Louiseville (prendre la 2e Avenue à partir de Louiseville).




Pointe-Yamachiche, à Yamachiche



Je suis passée à Pointe-Yamachiche au printemps, alors que les eaux étaient passablement hautes. Situé à quelques kilomètres à peine de Pointe-À-Caron, le site est aussi composé d’une passerelle dominant cette réserve naturelle à travers le boisé de l’endroit. Tout au bout du parcours de 576 mètres, se trouve deux belvédères donnant directement sur le lac Saint-Pierre. 




Ici aussi, la faune aviaire ou animale y est bien implantée. On y a dénombré plus de 200 espèces d’oiseaux : oies, bernaches, butors, sternes et même certaines raretés. Les belvédères deviennent aussi de plus en plus un lieu de rencontre pour les amateurs d’astronomie offrant une vue parfaite et dégagée sur le ciel étoilé au-dessus du fleuve.

Dans l'ordre: junco, sizerin, bernache et bruant


Tarin des pins en plein repas!

J’ai adoré la beauté du paysage. La vue sur le lac et le fleuve est carrément magnifique. En été, avec tous les spécimens floraux qu’on peut aussi y retrouver, le secteur doit devenir un très agréable havre de paix et de splendeurs. Et les chants des oiseaux sont partout omniprésents, on les entend et on les voit tout autour de nous.




Sortie 180 de l’autoroute 40 (Chemin Louis-Gatineau), à Yamachiche.



Si l’ornithologie et la photographie vous intéressent particulièrement, je vous propose de vous joindre à ce sympathique groupe sur Facebook juste ici pour partager vos clichés. Que vous soyez débutants ou plus professionnels, vous y ferez à coup sûr de belles découvertes d’ici et d’ailleurs.

4 commentaires:

  1. Que tes photos sont BELLES ! Wahouh !!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Alexandra! Mais les oiseaux venaient si près, qu'il était bien plus facile de les photographier!

      Effacer
  2. Ohlala ces deux lieux sont enchanteurs!!!! Tu as eu tellement de chance d'avoir Pointe a Caron pour toi toute seule! Et quand tu décris le chant des oiseaux omniprésent sur le lieu suivant, ça fait rêver... Tes photos sont tellement jolies!!!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci Cindy pour ton retour! Ce sont deux endroits vraiment magnifiques! Tu aimerais assurément ;)

      Effacer