lundi 21 mai 2018

LE BONHEUR EXISTE ET SE CACHE DANS LE LUBERON



Le bonheur existe et se cache dans le Luberon

Escapade à Pertuis et Ansouis



Imaginez la scène: travailler ou lire étendu au soleil, à l’ombre d’un olivier, avec une vue sur la Sainte-Victoire au loin (et oui, on y revient toujours!) et avec pour seul bruit le tintement des clochettes des moutons qui paissent dans un pré voisin. Idyllique n’est-ce pas? Trop beau pour être vrai, croyez-vous? Et bien non, pas du tout, parce que c’est bien ainsi que j’ai passé 2 jours tout récemment à Pertuis, dans le Lubéron. Et c’est votre jour de chance puisque je vous raconte tout dès maintenant!

Mon fameux olivier

Chaise longue avec vue dans le Lubéron

Dire que j’ai bien failli ne jamais ajouter le Lubéron à mon itinéraire. Quel dommage c’aurait été! Mais après m’être laissée convaincre par des collègues blogueurs français qui me vantaient les charmes de la région et quelques recherches d’hébergement sur le net, j’ai flanché. J’ai d’abord flanché pour un hébergement atypique et insolite trop mignon situé en banlieue de Pertuis et qui promettait, à première vue, un repos complet. Déjà, après le tumulte et l’excitation des semaines précédentes, je savais à l’avance que j’aurais envie de me poser un peu et le site (magnifique) que j’avais déniché y semblait propice.

Roulotte Bellevue à Pertuis

Terrasse privée à la Roulotte Bellevue, à Pertuis, qui porte bien son nom!

Je ne me suis pas trompée, loin de là! La roulotte Bellevue, une roulotte tzigane nichée au cœur d’un domaine viticole était parfaite et tout à fait douillette. En plus d’avoir fière allure, elle disposait d’une très agréable terrasse, d’une cuisinette bien équipée et d’une salle de bain complète. Et si je n’avais pas été si frileuse (et oui, que voulez-vous, j’ai besoin d’une eau dont la température frôle celle de mon bain pour nager!), j’aurais même pu plonger dans la piscine de l’endroit! Je m’y suis même fait un nouvel ami. Pur bonheur venu tout droit d’une ancienne image pastorale!

La Roulotte Bellevue à Pertuis

La piscine... toujours avec vue!

Mon nouvel ami qui a profité de la terrasse avec moi

En prime, Fred et Tiziana, qui m’ont accueillie chez-eux, étaient absolument charmants. Tiziana a même accepté de venir me prendre à la gare (avec ma trop grosse valise, je n’avais pas la force de faire un pas de plus!) et jamais ils n’ont été envahissants, me laissant relaxer sur une chaise longue, perdue dans mes pensées, sans me déranger le moins du monde aussi longtemps que je le désirais.

Le brouillard qui se lève sur le Lubéron au petit matin

J’ai quand même profité de mon séjour là-bas pour marcher un peu (l’exercice, c’est toujours très bon pour l’esprit!) et visiter le coin. Après avoir exploré la campagne pertuisienne (oui, oui, c’est le nom exact!), j’ai aussi fait une randonnée à travers forêts et vignobles jusqu’au village voisin de Ansouis. Les propriétaires ont même fait un bout de chemin avec moi pour me montrer la route. Charmants, je vous disais!

Sentier entre Pertuis et Ansouis

Vignobles du Château Val Joanis à Pertuis

Et dès que j’ai aperçu Ansouis, village perché du Lubéron, à travers les branches, au détour d’un sentier, j’ai tout de suite su que je l’aimerais aussi! Ce village qui semble suspendu dans le temps, en plus d’être photogénique, m’a ouvert grand les bras pour quelques heures. Arpenter ses petites rues pentues, boire un verre sur cette terrasse bordée de rosiers, tenter de capter le vol de cet oiseau de proie dans le ciel, tout ici invite au farniente et à la contemplation.

Le village perché d'Ansouis

La route d'Ansouis

Ansouis

Le village d'Ansouis

Lorsqu’on aime un lieu, on se désole toujours de devoir en repartir mais ici, je ne me suis jamais sentie aussi triste de quitter. J’y aurais bien passé toute une semaine. Si vous recherchez calme, authenticité et ressourcement, c’est ici qu’il faut déposer votre baluchon (ou votre trop grosse valise, c’est selon) sans faire la même erreur que moi, soit y rester trop peu de temps! Et si vous parcourez la région en voiture, il s’agit assurément de l’endroit idéal où s’installer pour rayonner tout autour.


Et dire que j’ai bien failli ne jamais mettre le Lubéron à mon itinéraire…!!!




La roulotte Bellevue
La Draille Pugère, Quartier le Revoux, Pertuis
80 euros la nuit


Pour plus de lectures sur la région, lisez cet article sur la découverte d’Aix-en-Provence en suivant les pas du peintre Cézanne en cliquant juste ici.



8 commentaires:

  1. Je suis ravi que ton séjour en France t'ait plu ! Le Lubéron, c'est vraiment magnifique et tu as bien fait de lui laisser une chance :) J'avoue, la chaise longue sous l'olivier avec vue sur la montagne, c'est le paradis ^^ Je note l'adresse :)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Je ne peux que te souhaiter de t'y rendre un de ces jours! On réussit vraiment à déconnecter là-bas!

      Effacer
  2. C'est vrai que le Luberon c'est une belle carte postale. Je comprends que tu n'aies eu aucune envie de partir ... ça brise le coeur de quitter ce genre de lieu ...

    RépondreEffacer
  3. Ah, un lieu que j'ai tant aimé, si spécial et préservé ! merci pour les beaux souvenirs... tes photos sont belles !

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci Alexandra! Je suis surtout bien contente que tu en conserves, tout comme moi, de beaux souvenirs...

      Effacer
  4. Tu as bien fait d'y aller, les paysages ont l'air magnifiques !! Tes photos sont superbes, je suis fan de celle avec les coquelicots :D :D !! Et la nuit en roulotte, ça devait vraiment être super !! Encore en France jusqu'en juillet c'est ça ? Bonnes balades à toi, bisous

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Oui, oui, jusqu'en juillet. Je vais de découvertes en découvertes et surtout, de beautés naturelles en beautés naturelles!

      Effacer