samedi 2 novembre 2019

Provence gothique



Provence gothique


Lorsqu’on songe à la Provence, il nous vient à l’esprit des images bucoliques de bords de mer, de douce météo en toutes saisons et de grands champs fleuris. Mais la Provence, c’est aussi une région qui est, encore aujourd’hui, un carrefour des cultures, des religions, des grands moments historiques de la France. Et, au cours des millénaires, on y a vu se développer de grands courants artistiques, politiques ou architecturaux. Vous me voyez venir ? Et oui, la Provence possède aussi ses lieux gothiques d’exception même si ce n’est pas l’idée première que l’on s’en fait!


En ce début de mois, je reviens participer au rendez-vous interblogueurs En France Aussi. Ce rendez-vous mensuel, créé par Sylvie du blogue Le Coin des Voyageurs, invite les blogueurs à faire découvrir chaque premier jour du mois les richesses du patrimoine de la France selon un thème donné. Je sais bien que je vous ai déjà parlé de la plupart des lieux présentés dans cet article mais comme le thème du mois « gothique » est dirigé par mon amie Audrey du blogue Arpenter le chemin, impossible de ne pas participer! Soyez sans crainte chers lecteurs, Audrey a peut-être des accointances avec la culture gothique (d’où ce choix de thème) et un amour inquiétant pour les chauves-souris, elle demeure une autrice toujours intéressante et agréable à lire si vous ne la connaissez pas et en plus, malgré ses origines françaises, elle reste une des rares participantes du rendez-vous à avoir installer ses pénates de mon côté de l'Atlantique! Mettons donc le cap sur certains hauts lieux de Provence où le courant gothique a laissé sa marque dans la pierre mais que l’on découvre de façon pas du tout austère (et avec de nouvelles photos que je ne vous avais pas encore montrées par ici)!

Rendez-vous au bas de cette page pour savoir comment participer au concours (parce que oui, en plus, il y a un prix à gagner ce mois-ci)!


Avignon, l’incontournable

Le palais des Papes d’Avignon est le plus grand palais gothique du monde. C’est donc tout naturellement que je débute par l’endroit. Siège de la papauté au XIVe siècle et érigé à la même époque en près de 20 ans (oui, oui, seulement 20!), il est remarquable en matière d’architecture. C’est sous les ordres consécutifs de deux architectes, Pierre Peysson et Jean de Louvres, accompagnés de 600 hommes sur le chantier, que cette magnificence gothique est conférée au bâtiment. On construit la tour du Pape, la salle du Consistoire et la grande chapelle, on lui ajoute tous ses ornements sculpturaux et on le décore richement pour en faire l’important site religieux puis touristique que l’on connaît.






Église Saint-Jean-de-Malte à Aix-en-Provence

Après le plus grand, pourquoi pas la première ??!! Parce que c’est à Aix-en-Provence que la première église gothique de Provence fut érigée vers 1272. En fait, il existe quelques mystères autour de l’église Saint-Jean-de-Malte puisqu’on ne peut confirmer avec exactitude sa construction sur le site d’un ancien temple romain. Les textes d’alors mentionnent bien la consécration d’un nouvel édifice religieux mais les historiens ne peuvent que supposer qu’il s’agit bien de cette église. Construite à l’époque au milieu de champs, c’est bien l’ordre des fameux chevaliers qui servit d’inspiration aux architectes de l’époque. Le prouve la façade dénuée d’ouvertures sauf pour les meurtrières des deux tours, caractéristiques militaires provenant tout droit des croisades et dont l’objectif en était un de protection. De nos jours, elle voisine le musée Granet.





St-Trophime à Arles

Descendons un peu plus vers le sud, au centre de la belle Arles, pour notre prochain arrêt. Au cœur de la ville se trouve un petit bijou architectural, l’église Saint-Trophime. Construite au départ sous influences romanes au XIIe siècle, les nombreux miracles qui s’y produisent et attirent de plus en plus de pèlerins forcent un réaménagement des lieux en 1454. C’est alors que le gothique prend d’assaut le remplacement du chœur, le déambulatoire et les chapelles latérales.





Même histoire pour l’édifice voisin, le cloître Saint-Trophime, d’abord bâti aussi au XIIe siècle mais complété deux siècles plus tard. Les modes étant changeantes depuis toujours, on termine alors les parties sud et ouest des galeries dans un style gothique plutôt que roman. Les croisées et les piliers, magnifiquement sculptées, témoignent de ce courant.





Les Alyscamps

Parce qu’un article sous le thème du gothique ne serait pas complet sans présenter au moins un cimetière, j’ai choisi aussi de vous présenter ici une nécropole antique ayant connu gloire et célébrité à son époque, les Alyscamps d’Arles. Lieu de départ de Compostelle pour les pèlerins de Provence, c’est grâce à un martyr local, Genest de Rome, décapité puis enterré à Arles en 303, que le cimetière connaît sa notoriété. Jusqu’au XVe siècle, des cadavres de toute la région sont amenés en barques sur le Rhône pour y être inhumés. Avec ses allées de sarcophages, ses anciens tombeaux familiaux et les vestiges de sa chapelle, l’ambiance des lieux est parfaite pour agrémenter un mois de novembre gris et gothique!






Ce mois-ci, le collectif En France Aussi en collaboration avec les Éditions Gallimard vous offre la chance de gagner l’encyclopédie du voyage sur la Baie du Mont-Saint-Michel. Pour ce faire, vous n’avez qu’à commenter cet article ci-dessous et à indiquer dans les commentaires de la page Facebook du rendez-vous ici (sous la publication dédiée) lequel des articles vous avez commenté. En plus, sur cette même page Facebook, vous pourrez aussi découvrir tous les articles du mois de mes collègues (et ils sont vraiment tous sympas)! Le règlement complet se trouve ici! Bonne chance!




Pour retrouver les articles des autres collègues participants, c’est par ici!


Pour mieux visiter les villes où sont situés les endroits présentés dans l’article, vous n’avez qu’à suivre les liens suivants :





VOUS AIMEZ? ÉPINGLEZ-MOI!

16 commentaires:

  1. Coucou Annabelle, je rêve d'aller un jour découvrir Avignon (et pas seulement pour son pont :p) Quant à Arles, c'est aussi une ville qui me tente d'autant que je découvre ici l'existence de ces Alyscamps !

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Tu ne regretteras pas une virée dans le sud surtout qu'Avignon et Arles sont bien hautes dans mes coups de coeur de la région!

      Effacer
  2. Je crois que mes commentaires sur mobile ne passent jamais, je reviens donc sur PC te dire MERCI pour cette Provence gothique qui me régale et que j'adooore !!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Venant de toi, ça me touche beaucoup! Merci encore Alexandra pour tes bons mots!

      Effacer
  3. On ne présente plus le palais des papes à Avignon, mais c'est toujours très agréable à regarder ! :)
    Jolies découvertes pour les plus petites églises suivantes ! :)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. De belles découvertes qui méritent qu'on s'y attarde. Ces églises ont toutes une histoire passionnante à raconter.

      Effacer
  4. je ne connais qu'Avignon, il faudrait que je découvre les autres sites!

    RépondreEffacer
  5. Ah, super, jusqu'ici (la honte !) je ne connaissais les Alyscamps que par la chanson de Bobby Lapointe... Merci pour cette balade, pour les envies qu’elle donne, pour les photos, et toutes les précisions ! Bonne journée. Bernadette B-S.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Je ne connaissais pas la chanson (en fait, je ne connais pas Bobby Lapointe)^^! Mais je cours le découvrir!

      Effacer
  6. C'est étrange, à voir tes photos, je trouve le gothique du sud lumineux alors qu'au nord de Paris, c'est une architecture que je trouve sombre et pesante. Je ne sais pas si ça vient des pierres, de la couleur du ciel...

    RépondreEffacer
  7. 20 ans seulement pour construire le Palais des Papes ! Je suis scotchée ! Ta petite balade à l'église St Trophime me rappelle ces beaux jours d'été. J'ai eu la chance de visiter le cloître avec un guide conteur qui racontait les légendes liées aux statues sur les colonnes, c'était génial.

    RépondreEffacer
  8. J'aime beaucoup Saint-Trophime à Arles ! Une bien belle sélection que tu nous présentes là !

    RépondreEffacer