lundi 2 mai 2022

Circuit patrimonial dans le sud de la France


Circuit patrimonial dans le sud de la France


J’aime les vieilles pierres, l’histoire derrière les bâtiments anciens, l’héritage patrimonial de monuments qui semblent être là depuis toujours. Alors, lorsque est venu le moment de prendre les commandes du thème « vieilles pierres », je n’ai pas hésité longtemps. Et j’ai voulu vous faire découvrir quelques endroits du passé, visités au cours des dernières années, selon un circuit que je ferais moi-même, c’est-à-dire sans voiture, facilement accessible, en m’installant à un point central et en rayonnant d’un trésor à l’autre. Et on débute ce parcours historique à Montpellier!


 

Cet article participe au rendez-vous inter-blogueurs En France Aussi. Ce rendez-vous mensuel, créé par Sylvie du blog Le Coin des Voyageurs, invite les blogueurs à faire découvrir chaque premier jour du mois les richesses et les beautés de la France selon un thème donné. Ce mois-ci, je suis à la barre du thème « vieilles pierres » et non, avant que vous n’osiez y penser, ce n’est pas parce qu’on me qualifie de vieille pierre! Petit avertissement aussi (s’adressant plus particulièrement aux lecteurs français): mon rapport aux vieilles pierres est différent vu mon œil québécois. Ici, si la pierre a plus de 100 ans, elle est largement ancienne alors imaginez comment on peut devenir impressionné devant une construction datant du 19e siècle!



Montpellier: Cathédrale Saint-Pierre de Montpellier

Débutons notre circuit par de la pierre moyenâgeuse, celle de la cathédrale Saint-Pierre de Montpellier, située au coeur de la ville historique. À l’origine chapelle fondée par le Pape Urbain V en 1364, elle passa au statut de cathédrale au XVIe siècle. Devenue forteresse, elle a subit moult dérangements au cours des ans, allant d’attaques protestantes et de pillage lors des guerres de religion à d’importants travaux de reconstruction et de rénovation au XIXe en passant par l’installation du grand orgue en 1778 qui obligea de refaire le soutènement de l’édifice afin d’accueillir un telle pièce. Les hautes colonnes circulaires et singulières de l’entrée de la cathédrale sont très impressionnantes et les vitraux vus de l’intérieur lorsqu’ils laissent passer la lumière de soleil, peuvent émerveiller n’importe qui d’entre nous.




 


D’autres vieilles pierres à Montpellier

Place royale aménagée en 1689 où la balade du dimanche est toujours agréable, la promenade du Peyrou regroupe trois éléments aux pierres anciennes classés monuments historiques. On y entre par son arc de triomphe qui y trône depuis 1691 pour faire un arrêt devant la statue de Louis XIV érigée en 1718. Enfin, on flâne autour du château d’eau fleuri vieux de plus de 250 ans.





Sète: Chapelle Notre-Dame-de-la-Sallette

De Montpellier, on rejoint Sète en quinze minutes en train. Après, il faut être prêt à marcher en suivant le chemin de croix du mont Saint-Clair (ou prendre le bus) pour grimper au sommet de la ville comme je l’expliquais ici il y a quelques semaines. Ce que je ne vous avais pas dit toutefois, c’est que tout en haut, outre la croix et sa vue panoramique, se trouve une chapelle où des ermites vénéraient déjà Saint-Clair au XVIIe siècle. Puis, on dédia le lieu à Notre-Dame-de-la-Sallette qui devint un lieu de pèlerinage après qu’elle apparût pour la première fois en France en 1864, dans les Alpes, aux yeux de deux enfants bergers (ça semble fréquent comme phénomène chez les enfants français)! La décoration intérieure, fresques et vitraux, est beaucoup plus récente mais le contraste est frappant, étonnant et mérite la visite.






 

D’autres vieilles pierres à Sète

Sète, dont une grande partie fut détruite pendant la deuxième grande guerre, n’est pas une très vieille ville. Pourtant, dès 1700 environ, on y construit une église en l’honneur du patron, l’église Saint-Louis. On remarquera surtout le clocher de l’édifice surmonté d’une imposante statut dorée de la Sainte Vierge que l’on aperçoit jusqu’au port.






Nîmes: les arènes de Nîmes

Toujours de Montpellier, en train, on arrive à quelques pas d’un des monuments romains les mieux préservés du monde en près de 30 minutes : les arènes de Nîmes. Construites dès le 1er siècle, on parle ici de très vieilles pierres! L’amphithéâtre servit d’abord de lieu d’amusements et de spectacles digne des histoires d’Astérix pour la population en accueillant jeux du cirque ou combats de gladiateurs pour 25000 spectateurs. Il fut aussi forteresse et même village fortifié au Moyen-Âge alors qu’on retrouve en son sein jusqu’à 220 maisons et 2 églises. C’est une expérience bien spéciale de gravir ses 34 rangées de gradins ou de descendre sous ses estrades et de plonger dans ses galeries souterraines pour découvrir l’envers du décor.







 

D’autres vieilles pierres à Nîmes

Nîmes est une destination parfaite pour explorer les plus vieilles pierres d’Europe. Que ce soit la superbe Maison Carrée, la Tour Magne, le Temple de Diane ou la Porte d’Auguste, tous des bâtiments datant de la même époque, on peut y passer un séjour complet, baigné par l’Histoire antique.



 


Avignon: de vieilles pierres oubliées

On va à Avignon d’abord pour les pierres de son célèbre pont et de son non moins illustre palais. Mais si, après 35 minutes de train depuis Nîmes, on décide d’y passer quelques jours avant de terminer notre circuit des vieilles pierres du sud, il est aussi possible d’y découvrir des vieilles pierres un peu plus inusitées. On les trouve notamment à la Tour Saint-Jean, haute de 4 étages, édifiée et occupée par les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem au XIIIe siècle et à la longue histoire souvent reliée, au fil des siècles, à la présence catholique dans la ville. Aussi, la Collégiale Saint-Didier, église typique de l’architecture gothique, n’est pas en reste puisqu’on découvre son existence dès 1068 dans certains écrits. Pillé pendant la Révolution, le bâtiment ancien présente quand même encore aujourd’hui d’imposantes œuvres d’art dont le superbe travail du sculpteur Francesco Laurana datant de 1478.





 

D’autres vieilles pierres inusitées à Avignon

Vous savez ce qu’est un jacquemart? Oui, vous savez! C’est un clocher automatisé avec des petits bonhommes sculptés qui sonne les heures. Le beffroi de l’hôtel de ville d’Avignon en possède un à sa cime, représenté par un couple qui s’échange les gongs sur la cloche à toutes les heures depuis 1472. Ne vous reste plus qu’à être à l’heure pour l’admirer en action!





Pour lire tous les autres articles du mois sur le thème « vieilles pierres », c’est par ici


Autres liens à suivre pour une séjour complet et la découverte d’autres vieilles pierres du sud à Sète, Nîmes et Avignon.


VOUS AIMEZ? ÉPINGLEZ-MOI!



12 commentaires:

  1. Je connais Nimes et Avignon, il faudrait que j'aille faire un tour à Montpellier et Sète!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Oh oui! Plus modernes mais certainement pas moins intéressantes!

      Effacer
  2. Un joli tour d'horizon des vieilles pierres du sud de la France. Je vais à Montpellier régulièrement pour le boulot... pas vraiment le temps de visiter, mais je suis quand même aller voir la cathédrale, et ses piliers sont vraiment surprenants.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. On connaît mal Montpellier ici mais j'espère bien donner envie aux québécois de s'y attarder plus souvent!

      Effacer
  3. Quel beau circuit dans le sud de la France. Que de belles pierres illuminées par le soleil du sud.
    Nîmes est une ville magnifique au patrimoine incroyable. Sais-tu que j'ai assisté à un concert dans les arènes de Nîmes quand j'étais jeune ? Expérience incroyable !!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Je te crois! J'aimerais beaucoup assister au grand spectacle de reconstitution historique qui y est organisé chaque année.

      Effacer
  4. C'est vrai que l'on ne se lasse pas de toutes ces vieilles pierres dans le sud de la France. Un beau patrimoine que l'on se doit de conserver ! Bon dimanche.

    RépondreEffacer
  5. Coucou, je vois qu'il me reste encore beaucoup à découvrir en France!

    RépondreEffacer
  6. Tu as déniché de très beaux bâtiments, dont certains sont évidemment très connus, merci pour la visite ! :)

    RépondreEffacer
  7. Les vieilles pierres du Sud de la France ont beaucoup de charme, le soleil les met aussi tellement en valeur ! Je ne connais pas du tout Montpellier, tu me donnes envie d'aller y faire un tour.

    RépondreEffacer
  8. Quelle grande ambassadrice du sud tu fais ma chère Annabelle.
    Il me tarde de retourner à Sète et à Marseille.
    Nîmes, nous avons beaucoup aimé avec mes fils. Avignon, bien que notre séjour fut très court, nous avons adoré. Par contre Montpellier, je ne suis pas fan. Mais comme je le dis souvent, je me soigne.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Oup's, j'ai oublié de mentionner mon nom. C'est Sabrina.

      Effacer