lundi 2 mai 2022

Circuit patrimonial dans le sud de la France


Circuit patrimonial dans le sud de la France


J’aime les vieilles pierres, l’histoire derrière les bâtiments anciens, l’héritage patrimonial de monuments qui semblent être là depuis toujours. Alors, lorsque est venu le moment de prendre les commandes du thème « vieilles pierres », je n’ai pas hésité longtemps. Et j’ai voulu vous faire découvrir quelques endroits du passé, visités au cours des dernières années, selon un circuit que je ferais moi-même, c’est-à-dire sans voiture, facilement accessible, en m’installant à un point central et en rayonnant d’un trésor à l’autre. Et on débute ce parcours historique à Montpellier!


 

Cet article participe au rendez-vous inter-blogueurs En France Aussi. Ce rendez-vous mensuel, créé par Sylvie du blog Le Coin des Voyageurs, invite les blogueurs à faire découvrir chaque premier jour du mois les richesses et les beautés de la France selon un thème donné. Ce mois-ci, je suis à la barre du thème « vieilles pierres » et non, avant que vous n’osiez y penser, ce n’est pas parce qu’on me qualifie de vieille pierre! Petit avertissement aussi (s’adressant plus particulièrement aux lecteurs français): mon rapport aux vieilles pierres est différent vu mon œil québécois. Ici, si la pierre a plus de 100 ans, elle est largement ancienne alors imaginez comment on peut devenir impressionné devant une construction datant du 19e siècle!



Montpellier: Cathédrale Saint-Pierre de Montpellier

Débutons notre circuit par de la pierre moyenâgeuse, celle de la cathédrale Saint-Pierre de Montpellier, située au coeur de la ville historique. À l’origine chapelle fondée par le Pape Urbain V en 1364, elle passa au statut de cathédrale au XVIe siècle. Devenue forteresse, elle a subit moult dérangements au cours des ans, allant d’attaques protestantes et de pillage lors des guerres de religion à d’importants travaux de reconstruction et de rénovation au XIXe en passant par l’installation du grand orgue en 1778 qui obligea de refaire le soutènement de l’édifice afin d’accueillir un telle pièce. Les hautes colonnes circulaires et singulières de l’entrée de la cathédrale sont très impressionnantes et les vitraux vus de l’intérieur lorsqu’ils laissent passer la lumière de soleil, peuvent émerveiller n’importe qui d’entre nous.




 


D’autres vieilles pierres à Montpellier

Place royale aménagée en 1689 où la balade du dimanche est toujours agréable, la promenade du Peyrou regroupe trois éléments aux pierres anciennes classés monuments historiques. On y entre par son arc de triomphe qui y trône depuis 1691 pour faire un arrêt devant la statue de Louis XIV érigée en 1718. Enfin, on flâne autour du château d’eau fleuri vieux de plus de 250 ans.





Sète: Chapelle Notre-Dame-de-la-Sallette

De Montpellier, on rejoint Sète en quinze minutes en train. Après, il faut être prêt à marcher en suivant le chemin de croix du mont Saint-Clair (ou prendre le bus) pour grimper au sommet de la ville comme je l’expliquais ici il y a quelques semaines. Ce que je ne vous avais pas dit toutefois, c’est que tout en haut, outre la croix et sa vue panoramique, se trouve une chapelle où des ermites vénéraient déjà Saint-Clair au XVIIe siècle. Puis, on dédia le lieu à Notre-Dame-de-la-Sallette qui devint un lieu de pèlerinage après qu’elle apparût pour la première fois en France en 1864, dans les Alpes, aux yeux de deux enfants bergers (ça semble fréquent comme phénomène chez les enfants français)! La décoration intérieure, fresques et vitraux, est beaucoup plus récente mais le contraste est frappant, étonnant et mérite la visite.






 

D’autres vieilles pierres à Sète

Sète, dont une grande partie fut détruite pendant la deuxième grande guerre, n’est pas une très vieille ville. Pourtant, dès 1700 environ, on y construit une église en l’honneur du patron, l’église Saint-Louis. On remarquera surtout le clocher de l’édifice surmonté d’une imposante statut dorée de la Sainte Vierge que l’on aperçoit jusqu’au port.






Nîmes: les arènes de Nîmes

Toujours de Montpellier, en train, on arrive à quelques pas d’un des monuments romains les mieux préservés du monde en près de 30 minutes : les arènes de Nîmes. Construites dès le 1er siècle, on parle ici de très vieilles pierres! L’amphithéâtre servit d’abord de lieu d’amusements et de spectacles digne des histoires d’Astérix pour la population en accueillant jeux du cirque ou combats de gladiateurs pour 25000 spectateurs. Il fut aussi forteresse et même village fortifié au Moyen-Âge alors qu’on retrouve en son sein jusqu’à 220 maisons et 2 églises. C’est une expérience bien spéciale de gravir ses 34 rangées de gradins ou de descendre sous ses estrades et de plonger dans ses galeries souterraines pour découvrir l’envers du décor.







 

D’autres vieilles pierres à Nîmes

Nîmes est une destination parfaite pour explorer les plus vieilles pierres d’Europe. Que ce soit la superbe Maison Carrée, la Tour Magne, le Temple de Diane ou la Porte d’Auguste, tous des bâtiments datant de la même époque, on peut y passer un séjour complet, baigné par l’Histoire antique.



 


Avignon: de vieilles pierres oubliées

On va à Avignon d’abord pour les pierres de son célèbre pont et de son non moins illustre palais. Mais si, après 35 minutes de train depuis Nîmes, on décide d’y passer quelques jours avant de terminer notre circuit des vieilles pierres du sud, il est aussi possible d’y découvrir des vieilles pierres un peu plus inusitées. On les trouve notamment à la Tour Saint-Jean, haute de 4 étages, édifiée et occupée par les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem au XIIIe siècle et à la longue histoire souvent reliée, au fil des siècles, à la présence catholique dans la ville. Aussi, la Collégiale Saint-Didier, église typique de l’architecture gothique, n’est pas en reste puisqu’on découvre son existence dès 1068 dans certains écrits. Pillé pendant la Révolution, le bâtiment ancien présente quand même encore aujourd’hui d’imposantes œuvres d’art dont le superbe travail du sculpteur Francesco Laurana datant de 1478.





 

D’autres vieilles pierres inusitées à Avignon

Vous savez ce qu’est un jacquemart? Oui, vous savez! C’est un clocher automatisé avec des petits bonhommes sculptés qui sonne les heures. Le beffroi de l’hôtel de ville d’Avignon en possède un à sa cime, représenté par un couple qui s’échange les gongs sur la cloche à toutes les heures depuis 1472. Ne vous reste plus qu’à être à l’heure pour l’admirer en action!





Pour lire tous les autres articles du mois sur le thème « vieilles pierres », c’est par ici


Autres liens à suivre pour une séjour complet et la découverte d’autres vieilles pierres du sud à Sète, Nîmes et Avignon.


VOUS AIMEZ? ÉPINGLEZ-MOI!



vendredi 8 avril 2022

Voyager au Saguenay-Lac-Saint-Jean avec un petit budget

 


Voyager au Saguenay-Lac-Saint-Jean avec un petit budget


On le constate facilement depuis quelques mois, voyager au Québec coûte de plus en plus cher. Entre pandémie et rattrapage dû aux fermetures prolongées au cours des deux dernières années, pénurie de main-d’oeuvre qui oblige une augmentation des salaires pour le recrutement au sein des entreprises et hausse du prix de l’essence, le prix des prochaines vacances estivales grimpe rapidement. Alors, si on peut économiser un peu en obtenant quelques bons conseils sur des activités ou de bonnes adresses à moindre coût, ce n’est pas de refus! Pour avoir fait un petit tour de la région l’été passé, voici les miens...


Conseils généraux pour un voyage à petit budget au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Évidemment, le camping reste le moyen le plus efficace en voyage au Québec pour économiser sur l’hébergement. Mais si on s’imagine mal passer plus de quelques jours à dormir sur un matelas de sol, il existe aussi des alternatives au Saguenay-Lac-Saint-Jean que vous retrouverez ci-dessous. Le meilleur conseil qui soit est de prioriser d’abord des hébergements où vous pourrez cuisiner pour diminuer le nombre de repas au restaurant. Et en s’approvisionnant auprès des producteurs et marchands locaux qui sont nombreux dans la région, on réussit à manger à petit prix, en encourageant une économie de proximité et en nous donnant des idées pour des pique-niques au bord de l’eau.

Mais il n’est quand même pas question de renoncer complètement aux restaurants non plus! Y prendre le lunch du midi plutôt que d’y passer la soirée permet souvent une économie substantielle sans se priver des moments qui figurent, selon moi, parmi les plus agréables d’un voyage, surtout si l’établissement offre des menus du jour. On veut faire une tournée des microbrasseries autour du lac? Choisissez alors de les fréquenter pour l’apéro plutôt que pour le souper. Et n’oubliez pas de ramener quelques bières à la maison, vous vous en féliciterez plus tard.

Dans toutes les régions du Québec et aussi au Saguenay-Lac-Saint-Jean, il existe toujours des activités ou des attraits touristiques gratuits ou presque. Suffit souvent de simplement s’informer correctement auprès des bureaux d’information touristiques locaux. Évidemment, il faudra faire des choix mais si ça nous semble improbable de faire l’impasse sur le zoo sauvage de Saint-Félicien (y a-t-il lieu plus emblématique du tourisme au Lac Saint-Jean?) dont une seule visite peut quand même revenir à plus de 60$ CAN pour un couple avec un enfant, je recommande de surveiller de près les offres spéciales publiées sur les infolettres ou les réseaux sociaux des entreprises touristiques ou de consulter les forfaits possibles sur les sites web des régions. Et le conseil le plus important, selon moi, lorsqu’on voyage avec un petit budget? Ne pas vouloir tout voir et tout faire! Optez pour de vraies vacances en ne choisissant qu’une ou deux activités ou visites par jour et en prolongeant le temps consacré à chacune d’elles (amenez le fameux pique-nique acheté plus tôt pour rester sur place plus longtemps). En prime, vous ne retournerez pas à la maison complètement épuisés de vos vacances!


La vélo-route des Bleuets est un circuit cyclable comme on en voit peu. Hyper bien aménagé, sécuritaire, accessible à tous, elle est aussi parsemée de judicieux arrêts qui permettent de faire le tour complet du lac sur plusieurs jours. Et la meilleure façon d’économiser sur l’essence!


Enfin, on n’oublie pas que le Québec est le champion toute catégorie pour le nombre de festivals estivaux sur son territoire. Chaque région, chaque village présente le sien au cours de la belle saison. Et bien souvent, qui dit festival dit activités familiales et concerts gratuits. Dès votre arrivée, n’hésitez donc pas à demander si des festivités ont lieu dans le coin!



Hébergement avec avantage au Lac Saint-Jean

Oublions le camping en tente, optons plutôt pour le prêt-à-camper. Un moyen plus facile d’économiser sur le prix de l’hébergement tout en ne sacrifiant pas trop sur son confort. L’été passé, je suis tombée sur des disponibilités pour un mini-chalet au camping du Village historique de Val-Jalbert que je me suis empressée de réserver pour mon plus grand bonheur. À partir de 83$ la nuit en basse saison, 94$ en été, pouvant loger jusqu’à 4 personnes, situé au bord de la rivière et incluant une cuisinette (bloc sanitaire du camping pour la douche mais aussi possibilité de salle de bain à l’intérieur), j’y ai passé un magnifique début de séjour en terminant les soirées sur place autour d’un feu de camp. Pour les familles, on y trouve aussi une aire de jeux d’eau et une piscine.





Le grand avantage d’y camper, c’est l’accès au site historique à tout moment pendant son séjour. Val-Jalbert, on le sait, c'est cet ancien village devenu fantôme depuis la fermeture de son moulin il y a une centaine d'années.  Une visite au Village historique de Val-Jalbert, c'est un moment hors du temps qui nous ramène plus de 100 ans en arrière, à l'époque de sa richesse et de son usine de pâte à papier. C'est un musée d'histoire à ciel ouvert où la possibilité d’y retourner à plus d’une reprise pour le visiter à notre rythme est très pratique. Et c'était bien spécial d'avoir le village presque juste pour nous en soirée!





Où s’arrêter et quoi faire autour du Lac Saint-Jean à petit prix

Une tournée du lac Saint-Jean sans fromagerie et sans microbrasserie, c’est une tournée ratée! Pour faire le plein de produits locaux pour les repas en camping, ce sont des endroits parfaits à fréquenter. Si la Fromagerie Boivin du côté de La Baie reste la plus connue, je recommande aussi un arrêt à la Fromagerie Perron de Saint-Prime et à la Fromagerie-Boulangerie Médard de Saint-Gédéon.




« Boire moins mais boire mieux » est une maxime qui s’applique parfaitement lorsqu’on voyage avec un petit budget. J’ai d’ailleurs deux microbrasseries testées et approuvées pendant mon séjour à vous recommander pour vous désaltérer l’espace d’un instant ou pour remplir votre glacière. D’abord la microbrasserie La Chouape à Saint-Félicien avec sa belle terrasse au bord de l’eau et sa planche de dégustations est l’endroit tout indiqué pour un repas abordable et sans chi-chi. Puis, la microbrasserie du Lac Saint-Jean de Saint-Gédéon avec ses demi-litres de bière à partir de 5$ est inévitable lorsqu’on cherche à découvrir de nouveaux goûts éclatés.



Du fromage, une baguette de pain, quelques tranches de charcuterie, une bière ou deux et les fameux bleuets au chocolat des Pères Trappistes (disponibles à la chocolaterie de Dolbeau-Mistassini mais aussi un peu partout dans la région), vous avez tout ce qu’il faut pour votre pique-nique! Et quelques endroits accessibles gratuitement n’attendent que vous. Au Petit Marais de Saint-Gédéon, vous pourrez vous élancer sur ses sentiers pour atteindre de jolis points de vue et en apprendre un peu plus sur ce milieu naturel unique et diversifié. Faut bien digérer tout ce fromage après le dîner!




À la marina de Roberval, on peut passer des heures à se poser face au lac en contemplant les bateaux qui prennent le large. Un grand terrain de jeux pour les enfants s’y trouve et on peut parfois assister à des spectacles. À quelques pas de là, si vous êtes dans la région à la fin juillet, il ne faut pas manquer l’arrivée des nageurs de la traversée internationale du Lac St-Jean. Un événement hautement couru avec des festivités qui s’étendent sur plusieurs jours. Mais c’est aussi la crèmerie de la marina qui vous fera de l’oeil et prolongera votre moment sur place. Surtout si vous optez pour leur non moins célèbre crème glacée au bleuet!



Un passage à Mashteuiatsh me semble incontournable. Lorsqu'on entre à Mashteuiatsh, on entre en territoire innu dit ilnu dans la langue de cette communauté autochtone qui s'est établie au bord du lac Saint-Jean qu'elle appelle encore aujourd'hui Pekuakami. Depuis des siècles, c'est un lieu de rassemblement reconnu de ce peuple. On débute sa visite en admirant la plus belle vue sur lac en longeant sa promenade bordée de tipis qui racontent certaines de leurs coutumes ou de leurs croyances ancestrales. On peut aussi suivre le circuit patrimonial aux quatre coins du village en s’arrêtant dans les boutiques d’artisanat rencontrées en chemin.



 

Je recommande également la visite du Musée amérindien de Mashteuiatsh. Si vous n'êtes pas familiers avec leur histoire, vous y apprendrez beaucoup de façon interactive et ludique sur leur culture à travers les siècles.

Tarif : 13$/adulte et 9$/enfant (5 ans et +) avec possibilité d’un forfait famille à 40$ pour quatre qui devrait pouvoir respecter votre budget.



S’il y a bien un dernier arrêt quasi-obligatoire au Lac Saint-Jean, c’est bien la petite maison blanche de la ville fusionnée de Saguenay (secteur Chicoutimi), symbole de résilience. Celle-là même qui résista à l'historique déluge du Saguenay dont on soulignait le 25e anniversaire l’été dernier. Un grand parc, le stationnement gratuit, un magasin général pour acheter quelques bonbons et la possibilité d’une balade au bord de la rivière Chicoutimi, on n’en demande pas plus!



Des plages au Lac Saint-Jean

Comme moi, ça vous prend absolument une journée à la plage pendant les vacances? Il faut d’abord savoir que l’accès au lac (comme à la plupart des plans d’eau au Québec) est souvent payant. Mais il reste une plage autour du lac où l’accès est gratuit (du moins, il l’était encore l’an passé). La plage Le Rigolet à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix est belle, longue, bordée d’un sentier pédestre et peut, en effet, accueillir toute votre famille sans que vous ne déboursiez un sous.



En face, de l’autre côté du lac, se trouve aussi une magnifique plage située au coeur du Parc national de la Pointe-Taillon. Faisant partie du réseau SÉPAQ, on doit donc débourser le prix d’une entrée journalière de 9$ (taxes incluses, gratuit pour les enfants) pour y accéder. Mais ce tarif nous donne également le droit de découvrir, pendant toute une journée, le parc et ses sentiers. Soyez avisés, s’il fait chaud et beau, la plage sera largement fréquentée et la capacité d’accueil peut être limitée alors arrivez tôt.



Hébergements abordables au Saguenay

Après une tournée du lac, on descend le long de la rivière Saguenay. Et parce que les arrêts seront fréquents puisqu’il est impossible de détacher les yeux de la magnificence de son fjord mais aussi parce qu’il est bien trop difficile de choisir une des deux rives, vaut mieux prévoir s’installer à plus d’un endroit pour bien en profiter.

Sur la rive Nord, l’Auberge Aventure Rose-des-Vents a contribué à mon coup de foudre pour le village de Sainte-Rose-du-Nord. Avec son grand balcon donnant sur le fjord, l’alcôve douillette de mon dortoir et sa proximité avec le quai et la plage, elle a rendu mon séjour carrément magique.

Lit en dortoir à partir de 27$/nuit et chambre pour deux à 74$/nuit.




De l’autre côté du Saguenay, à l’Anse-Saint-Jean plus précisément, c’est l’Auberge Le Camp de Base qui peut vous accueillir confortablement et de façon abordable. Ancien motel devenu auberge de jeunesse, l’avantage de l’endroit est qu’il propose plusieurs chambres privatives avec salle de bain privée, un bar et restaurant présentant une carte de produits fumés sur place et une terrasse arrière où prolonger les soirées.

Chambre standard double à partir de 90$/nuit mais aussi des chambres familiales à 105$/nuit.





Mon séjour dans les auberges de jeunesse du Saguenay a été rendu possible grâce à un partenariat avec Pak-Sak, une plateforme de planification de vos voyages sac à dos au Québec mais toutes les opinions émises demeurent les miennes.


Des activités gratuites au Saguenay

Parce que des vacances à faibles coûts passent par des vacances contemplatives, rien de mieux que de se réserver du temps pour admirer le fjord. Et s’il y a un endroit au Québec où on peut perdre son temps avec bonheur à ne rien faire, c’est bien à contempler les beautés du fjord du Saguenay, les pieds pendants au bout d’un quai! À Sainte-Rose-du-Nord, assise à la terrasse du Rose Café à siroter une bière locale de la microbrasserie Le Saint-Fût, j’ai longtemps plongé mon regard dans les eaux sombres du Saguenay et sur le va-et-vient des touristes empruntant la navette maritime du fjord.




À l’Anse-Saint-Jean, après cafés et viennoiseries dans l’une des brûleries du quai, il fait bon marcher sur la plage en s’attardant près de la marina nichée au creux des falaises vertes. Et à Petit-Saguenay, on scrute le large avec l’espoir d’apercevoir le dos d’une baleine, on prend toute la dimension de cette rivière plus grande que nature et on observe la marée changer le paysage.



Besoin de découvrir différemment la région? Sachez qu’à l’Anse-Saint-Jean se trouve un pont couvert bien célèbre. Jusqu'au milieu du 19e siècle, on a bâti au Québec des centaines de ponts de bois couverts. Il en reste moins d'une centaine de nos jours et ils représentent une partie de notre patrimoine. Celui du village se retrouvait sur nos anciens billets de 1000$ (même si je ne suis pas certaine d'en avoir déjà eu un entre les mains)! En fait, c'est le décor vu du belvédère du mille qui s’y retrouvait et on atteint ce dernier par une petite promenade gratuite au départ de la rue Saint-Jean-Baptiste.





Parcs et randonnées à petit prix au Saguenay

Autour de l’Anse-Saint-Jean, il existe une panoplie de randonnées pédestres allant de niveau facile à difficile et accessibles gratuitement. Du sentier des poètes au Mont-Édouard en passant par celui de la chute avec vue sur les battures du Saguenay, vous pouvez randonner sans frais pendant plusieurs jours. La municipalité les recense d’ailleurs dans son circuit des panoramas.

Si vous cherchez une plus grande diversité d’activités de plein air, je recommande deux parcs qui répondront aux attentes de toute la famille. Au Parc Aventures Cap Jaseux de Saint-Fulgence, en plus de profiter de la plage et des sentiers, on y trouve un très intéressant parcours de via ferrata ou s’initier au kayak de mer. Et si on veut s’offrir une expérience unique, on réserve un dôme pour s’émerveiller devant les étoiles directement de son lit.

Tarif entrée (plage, pêche, rando) : 6,25$/adulte et 4,85$/enfant.

Activités : À partir de 39$/adulte et 20,50$/enfant pour les tyroliennes jusqu’à 61$/adulte et 54,50$/enfant pour le kayak. Forfaits famille disponibles.

Dôme : 245$/nuit en haute saison.




Ne manquez pas de vous arrêter à l’entrée du parc pour faire le plein de victuailles. À La Vieille Ferme, un marché fermier qui cultive, élève et transforme sur place ses produits, l'agneau du fjord, le saumon, le cassis et la gadelle (petit fruit rouge acidulé qui me replonge dans mes souvenirs d'enfance) sont à l’honneur. J'ai craqué pour les terrines et la limonade maison et j’ai regretté de ne pas en avoir ramené plusieurs bouteilles! Ouvert les samedis mais il y a un kiosque libre-service si vous passez un autre jour.




Enfin, autre endroit coup de coeur pour moi : le Parc national du Fjord-du-Saguenay. Du soleil, un pique-nique au bord du fjord, des falaises impressionnantes et une rando au sommet du Cap Trinité, là où fut érigée jadis une immense statut de la Vierge Marie pour cause de prière exaucée, il n’en fallait pas plus pour me convaincre! On peut aussi y faire du vélo, du kayak et de la via ferrata ou participer à une activité de découvertes fauniques.

Tarif pour une journée : 9$/adulte, gratuit pour les enfants (activités en sus).



Il vous reste encore du budget?

Le Parc de la caverne du trou de la fée à Desbiens propose randonnée pédestre, visite de la caverne, tyrolienne et spectacle immersif. Forfaits à partir de 24$/adulte et 14$/enfant.

La Fabuleuse Histoire d’un Royaume est un spectacle à grand déploiement, applaudi chaque été depuis des lustres et racontant l’histoire de la région. 67,75$/adulte, 27,75$/enfant, forfait famille disponible.

Avec des départs de La Baie, Cap Jaseux, Sainte-Rose-du-Nord ou l’Anse-Saint-Jean, les navettes maritimes du fjord permettent de découvrir le fjord sur l’eau ou d’effectuer la fameuse croisière aux baleines. Différents itinéraires et circuits d’une journée complète ou de quelques heures à partir de 58$/adulte et 28$/enfant, forfaits famille disponibles.



Vous connaissez d’autres activités gratuites dans la région? N’hésitez pas à me les faire connaître en commentaire!

Voyage effectué en août 2021.



Vous traversez le fleuve vers la Gaspésie? Découvrez la région ici ou ici.

Vous retournez à la maison en passant par Québec et sa région? Arrêtez-vous ici!


VOUS AIMEZ? ÉPINGLEZ-MOI!