mardi 11 mai 2021

Ornithologie en Mauricie


Ornithologie en Mauricie

 

Vous le savez déjà parce que j’ai souvent traité du sujet par le passé, j’aime bien les randonnées qui permettent l’observation de la faune et des oiseaux dans leur milieu naturel. Nous sommes choyés au Québec dans ce domaine puisque le territoire regorge de grands parcs mais aussi, parce que les ornithologues amateurs sont de plus en plus légion et que de belles infrastructures sont aménagées un peu partout pour permettre ce loisir. Mais surtout, nul besoin d’être savant en matière d’ornithologie pour en profiter puisqu’il s’agit bien souvent d’endroits agréables pour une simple balade familiale en nature. Et je l’avoue humblement, c’est surtout pour la promenade et la découverte touristique que j’aime bien ces endroits!


Il existe en Mauricie de superbes endroits pour la pratique de cette activité toute l’année et je vous en propose aujourd’hui. Je débute d’ailleurs en vous présentant deux sites situés aux abords du Lac Saint-Pierre sur le fleuve Saint-Laurent, reconnu comme réserve mondiale de la biosphère par l’UNESCO et qui participent aux programmes de conservation de l’environnement et de sa biodiversité. À lui seul, le lac héberge les deux tiers des espèces observables au Québec. Et puisqu’il s’agit également de la plus vaste plaine inondable en eau douce de la province, le printemps est particulièrement propice à l’observation puisque les espèces s’approchent des marais qui y prennent forme lors de la montée des eaux.




À lui seul, le lac héberge les deux tiers des espèces observables au Québec.



Pointe-à-Caron, Louiseville

À l’embouchure de la rivière du Loup, à Louiseville, se trouve un site méconnu où on y a aménagé la deuxième plus longue passerelle au Québec, de près d’un kilomètre, traversant les marais du lac Saint-Pierre et permettant l’observation de la faune et de la flore de ses milieux humides. 





Canards, hérons, parulines et cormorans, entre autres, s’y retrouvent du printemps à l’automne. En hiver, les espèces qui demeurent ici pendant toute la saison froide y sont bien représentées. La quiétude des lieux est idéale pour une petite promenade ressourçante. Ouvrez l’œil, vous pourriez y faire de chouettes rencontres! J’ai particulièrement apprécié le fait que les oiseaux ne soient pas farouches et se laissaient facilement approcher vu l’absence de crainte d’être chassés, habitués de vivre dans un habitat préservé et sécuritaire. 





Face au 209 Rang du Lac St-Pierre Est, à Louiseville (prendre la 2e Avenue à partir de Louiseville). Accès gratuit.







Pointe-Yamachiche, à Yamachiche

Il faut passer à Pointe-Yamachiche au printemps, alors que les eaux sont encore passablement hautes. Situé à quelques kilomètres à peine de Pointe-À-Caron, le site est aussi composé d’une passerelle dominant cette réserve naturelle à travers le boisé de l’endroit. Tout au bout du parcours de 576 mètres, se trouve deux belvédères donnant directement sur le lac Saint-Pierre. 






Ici aussi, la faune aviaire ou animale y est bien implantée. On y a dénombré plus de 200 espèces d’oiseaux : oies, bernaches, butors, sternes et même certaines raretés. Les belvédères deviennent aussi de plus en plus un lieu de rencontre pour les amateurs d’astronomie offrant une vue parfaite et dégagée sur le ciel étoilé au-dessus du fleuve. Ici, la vue sur le lac et le fleuve est carrément magnifique. En été, avec tous les spécimens floraux qu’on peut aussi y retrouver, le secteur devient un très agréable havre de paix et de splendeurs. Et les chants des oiseaux sont partout omniprésents, on les entend et on les voit tout autour de nous.





Sortie 180 de l’autoroute 40 (Chemin Louis-Gatineau), à Yamachiche. Accès gratuit.




La Nature d’Alexis, à Saint-Alexis-des-Monts

En plus d’être un sentier de randonnée offrant toute la diversité de la nature et menant vers la tranquillité du lac de l’Aqueduc à Saint-Alexis-des-Monts, le site de La Nature d’Alexis permet l’observation des oiseaux tout au long de son parcours. On débute en forêt jusqu’au belvédère avec vue sur le village où ça chante allègrement. Puis, on pousse la balade jusqu’au lac pour en faire le tour et ainsi avoir la chance de croiser quelques petites bêtes aquatiques. Et on n’oublie jamais de profiter du décor!




 

Une autre sortie ornithologique ? En voici trois à découvrir!


- Dans Lanaudière, au coeur d'un parc méconnu, par ici.

- La mecque de l'ornithologie au Québec: Cap-Tourmente par là!

- Soyons fous et partons en safari en Camargue!

 

 

VOUS AIMEZ ? ÉPINGLEZ-MOI!

dimanche 4 avril 2021

Sept arrêts incontournables au Bas-Saint-Laurent


Sept arrêts incontournables au Bas-Saint-Laurent

 

Si je vous dis que l’air du fleuve Saint-Laurent fait des miracles, vous me croyez ? Suffit de s’en approcher pour ressentir calme et équilibre nous envahir. Il insuffle une dose de bonheur et de beauté et peut guérir les âmes en peine. Rien qu’à le contempler, les petites douleurs récurrentes disparaissent. Et surtout, il règle tous les problèmes d’appétit, juré! Et le plus bel endroit du monde pour tester ses bienfaits se trouve le long de la mythique route 132 au Québec, dans la région du Bas-Saint-Laurent. Embarquez pour un road trip, direction le bas du fleuve, comme le chantait Gaston Mandeville mais pas pour compter les hivers, plutôt pour aller voir si la rumeur est vraie (avouez que je vous ai mis le refrain en tête)!

 

Kamouraska

Juste le nom de cette municipalité est une invitation au voyage! Révélé par Anne Hébert et son grand roman éponyme, Kamouraska est considéré comme l’un des plus beaux villages du Québec. 

On s’y arrête pour ?

Se balader dans son centre pour visiter ses charmantes boutiques artisanales et gourmandes et admirer les façades fleuries de ses maisons patrimoniales tout en gardant un œil sur le fleuve jamais très loin.




Randonner au parc de la SEBKA pour des vues panoramiques sur le fleuve qui défient toute concurrence!


 

Bonnes adresses à Kamouraska

Poissonnerie Lauzier (57 Avenue Morel, Kamouraska): Restaurant et marché aux produits de la mer d’exception. C’est l’endroit où s’arrêter afin de remplir la glacière pour le reste du voyage!



Boulangerie Niemand (82 Avenue Morel, Kamouraska) : Un vaste choix de pains aux recettes ancestrales, de viennoiseries et autres spécialités boulangères. Arrivez tôt pour avoir du choix, ses créations partent vite!



Champagne & Paradis (83 Avenue Morel, Kamouraska) : À la fois boutique et galerie d’art, on y trouve de magnifiques objets en céramique ou des souvenirs pratiques mais aussi des vélos roses en location pour se rendre au quai du village plus rapidement!


Microbrasserie Tête d’Allumette (265 route 132 Ouest, Saint-André-de-Kamouraska) : Des bières primées et brassées sur feu de bois, la plus belle terrasse de toute la région, suffisant pour vous convaincre, non ?!?

 

 

Rivière-du-Loup

Un centre-ville vivant où s’entremêle à merveille urbanité, art, culture et nature. Rivière-du-Loup est accueillante et festive et représente même, vue sa situation géographique, une destination toute désignée pour un long week-end. 

On s’y arrête pour ?

On prévoit la promenade au parc des Chutes, un parc urbain offrant plus de dix kilomètres de sentiers en forêt, parsemé d’œuvres d’art et où se trouve une ancienne centrale hydroélectrique toujours en fonction.


 

Autre rumeur sur le Bas-Saint-Laurent mais confirmée par le National Geographic, c’est à Rivière-du-Loup que l’on retrouve les plus beaux couchers de soleil du monde. Vous pourrez en juger par vous-mêmes sur place!



 
 

Bonnes adresses à Rivière-du-Loup

Au Boucaneux (210 rue Mackay, Rivière-du-Loup) : Adjacent au traversier, cette institution, mi-resto mi-cantine, propose ce que la mer a de mieux à nous offrir. Ses guédilles et club-sandwichs au homard ou au crabe sont renommés dans la région. Demandez l’extra homard ou crabe pour être pleinement satisfait. En été, pensez à réserver votre table.


Microbrasserie Aux Fous Brassants (262 rue Lafontaine, Rivière-du-Loup) : Arrêt parfait sur la principale rue commerciale de la ville pour un verre et un snack.

 

 

Cacouna

Aux consonances amérindiennes, on sait déjà, avant même d’y être, que Cacouna enrichira nos connaissances en matière de culture autochtone ou environnementale. Et elle le fait de belle façon!

On s’y arrête pour ?

Admirer toutes les espèces d’oiseaux marins du fleuve au site ornithologique du marais de Gros-Cacouna, secteur du Parc côtier Kiskotuk. Aurez-vous la chance d’observer une espèce rare ?



 

À l’Anse de la Fontaine Claire, on peut prendre le temps d’y pique-niquer face au fleuve et avec les cris des goélands comme fond sonore ou entrer en territoire Malécite, à l’endroit même où ce peuple se sédentarisa au milieu du XIXe siècle.



 

Bonne adresse à Cacouna

Magasin général Sirois (743 rue du Patrimoine, Cacouna) : Un café-boulangerie où sont aussi vendus des produits locaux. Les sandwichs, le café et les pizzas valent le détour!


 

Trois-Pistoles

Intimement lié à l’imaginaire de Victor Lévy-Beaulieu, le village de Trois-Pistoles est un stop obligatoire pour les amateurs de culture, de patrimoine et d’histoire.

On s’y arrête pour ?

Impossible de faire l’impasse sur sa célèbre fromagerie Des Basques, arrêt incontournable de la région vue sa position stratégique aux abords de la route 132. La route du fromage en grains, elle passe par ici!


 

Son église Notre-Dame-des-Neiges aux cinq clochers et aux innombrables légendes à découvrir lors d’un circuit avec audio-guide disponible tout l’été. 

 

Bonnes adresses à Trois-Pistoles

Fromagerie Des Basques (69 route 132, Trois-Pistoles) : Si vous la ratez, c’est que vous l’aurez délibérément cherché! Fromages mais aussi mets préparés, produits du terroir, crèmerie et restaurant.

Café Grains de Folie (1 rue Notre-Dame Est, Trois-Pistoles) : Jolie terrasse face à l’église qui offre des menus du jour abordables, simples mais savoureux.


 

Le Bic

Toutes les beautés du fleuve à un seul endroit et certainement l’un de nos plus beaux parcs, rien de moins! Vous ai-je dit que Le Bic est l’un de mes endroits favoris sur terre ?!?

On s’y arrête pour ?

Haaaa le Parc national du Bic! On s’y sent bien instantanément. Ses paysages côtiers, on en redemande mais surtout on s’imprègne de sa majesté et de son air salin pour emmagasiner une multitude de bons souvenirs jusqu’à notre prochain passage. Soyez-y à marée basse pour vous rendre jusqu’à l’Île aux Amours et ouvrez toujours l’œil vers l’horizon, les chances sont grandes d’apercevoir un phoque se chauffant au soleil bien installé sur son rocher.

 

 

Bonnes adresses au Bic

Boulangerie Folles Farines (113 rue de Ste-Cécile-du-Bic, Le Bic) : Boulangerie artisanale proposant un large choix de pains qui font envie (olives-cheddar, pommes-noix ou abricots-chocolat, entre autres). Les pizzas fines sont un délice.

 

Chez Saint-Pierre (129 rue du Mont-Saint-Louis, Le Bic) : Une illustre adresse gastronomique du Québec qui met en vedette la culture culinaire de la région. À l’été 2020, le restaurant s’est réinventé en cantine-épicerie. Pour 2021, la cheffe Colombe St-Pierre réfléchit toujours à son avenir. On croise les doigts…

Auberge du Mange Grenouille (148 rue de Ste-Cécile-du-Bic, Le Bic) : Une autre table réputée mettant à l’honneur les produits du terroir régional. Les nouveaux et jeunes propriétaires, natifs du coin et ayant fait leurs classes au Château Frontenac, promettent de la faire rayonner encore plus!


 

Rimouski

L’autre grande ville du Bas-Saint-Laurent, capitale régionale et un passage obligé. Rimouski et son littoral mérite qu’on s’y attarde ne serait-ce que pour sa vitalité, ses îles qui procurent des envies de s’y installer définitivement et ses soirées endiablées!

On s’y arrête pour ?

Plonger dans les histoires de vieux loups de mer au site historique maritime de Pointe-au-Père qui vous feront naviguer sur les vagues ou… sous la mer. D’un côté, les légendes d’un gardien et de son phare (le deuxième plus haut du pays). De l’autre, les histoires des matelots du sous-marin Onondaga, énorme monstre de fer où l’on peut même passer la nuit. Et entre les deux, le destin tragique du navire Empress of Ireland qui fit naufrage au large de Rimouski en 1914.



 

À partir d’ici, on se met à zieuter intensément les rivages. C’est que plusieurs surprises pourraient apparaître et se donner en spectacle pour le plaisir de vos yeux ou de votre appareil-photo. La faune marine du Saint-Laurent porte des ailes, des écailles ou prend la pause juste pour vous!



 

Bonnes adresses à Rimouski

Poissonnerie Gagnon (675 boul. du Rivage, Rimouski) : Toute la fraîcheur du fleuve dans une même boutique. Si je vous dis que le crabe des neiges qui y est vendu pendant la saison (et c’est maintenant) est pêché par les propriétaires eux-mêmes, ça vous donne une idée. Et ici, on remplit sa glacière pour en ramener à la maison! 

Les Affamés de Rimouski (200 Ave. de la Cathédrale, Rimouski) : Une cuisine locale, créative et de saison à déguster sur sa terrasse ensoleillée.

 

 

Sainte-Flavie

On s’y arrête pour ?

Prendre un grand bol… d’art! Au Centre d’Art Marcel Gagnon, l’environnement fluvial et l’art sont intimement liés et présentent des visages changeant selon les marées. L’artiste gaspésien désirait surprendre les visiteurs de passage et il a réussi avec ses installations uniques qui sortent de l’ordinaire (et de l’eau!) pour faire voguer notre imagination.


 

Bonne adresse à Sainte-Flavie

Cantine des Navigateurs (270 Route de la Mer, Sainte-Flavie) : Lorsqu’un capitaine dépose ses filets de pêche dans un casse-croûte de région, ça donne cette cantine sympathique et aux portions généreuses. Manger une poutine au homard ou leur fish n’ chips largement encensé avec vue sur le fleuve, il n’y a pas plus exotique!



La région du Bas-Saint-Laurent, on s’y laisse avant tout porter au gré de la route et du fleuve, s’attardant dans les haltes routières au bord de l’eau ou chaque fois qu’un joyau naturel (ou simplement le nom inusité d’un village) nous fait de l’œil au détour du chemin. L’air du fleuve ne fait pas seulement des miracles, il nous fait poser un regard émerveillé sur son territoire iodé. Oh! J’allais oublier un de ses derniers prodiges. Il vous fera aussi tomber amoureux automatiquement… Amoureux d’une région!




OÙ DORMIR DANS LE BAS-SAINT-LAURENT ?


PETIT BUDGET :

Auberge Internationale de Rivière-du-Loup : Un superbe bâtiment patrimonial avec une belle cour agréable en plein cœur de Rivière-du-Loup. Petits-déjeuners compris. Tarif de 31$ (dortoir) à 70$ (chambre privative) la nuit.



Parc National du Bic (SÉPAQ) : Camping avec ou sans service ou en prêt-à-camper directement dans le parc du Bic. Vos réveils auront quelque chose de magique! Tarif à partir de 35$ à 133$ la nuit.


BUDGET INTERMÉDIAIRE :

Motel Au Fleuve d’Argent : En motel ou en chalet de type cabine toute équipée, le motel Au Fleuve d’Argent est situé en surplomb du fleuve à Rivière-du-Loup et possède un grand terrain aménagé pour admirer les couchers de soleil ou faire jouer les enfants. Tarif à partir de 125$ la nuit.


Chalets Anse au Sable : De petits chalets pouvant accueillir jusqu’à 5 personnes, idéalement situés à mi-chemin entre le Bic et Rimouski et avec toutes les commodités. Plage privée au bord du fleuve. Tarif de 85$ la nuit.



BUDGET ÉLEVÉ :

Domaine Floravie : Séjour en chalets ou en mini-maisons colorés, posés au bord du fleuve à Rimouski dans un décor enchanteur. Tarif à partir de 155$ la nuit en occupation double.


 

Pour plus d’informations, je vous recommande de consulter les sites web de Tourisme Bas-Saint-Laurent et du Québec Maritime.

Voyages effectués en 2019 et 2020 (et quelques autres fois dans un passé plus lointain). En période de pandémie, il est recommandé de vous assurer que vous pouvez vous déplacer entre régions et de vérifier si certains établissements sont toujours ouverts avant de vous y rendre.

 

Vous poursuivez votre road trip de quelques kilomètres ? Rendez-vous en Haute-Gaspésie ici!

Vous préférez profiter encore un peu de la magnificence du fleuve ? Traversez plutôt du côté de Baie-Saint-Paul par là!

Envie de découvrir une région loin des sentiers battus ? Pourquoi ne pas prendre la route jusqu’à Thetford Mines!


 

VOUS AIMEZ ? ÉPINGLEZ-MOI!