vendredi 30 novembre 2018

Charmes bucoliques de l’Hérault




Charmes bucoliques (et agro-touristiques) de l’Hérault


Cet article participe au rendez-vous inter-blogueurs En France Aussi. Ce rendez-vous mensuel, créé par Sylvie du blog Le Coin des Voyageurs, invite les blogueurs à faire découvrir chaque premier jour du mois les richesses du patrimoine de la France selon un thème donné. Ce mois-ci, le thème « la France bucolique » a été choisi par Pierre du blog Mon Grand-Est.



Bucolique : «Relatif à la vie des bergers ou à la poésie pastorale.»
                                   - Dictionnaire Larousse

Lorsque le thème «la France bucolique» fut proposé pour décembre, je me suis référée à la définition officielle. Bon, aucune horde de moutons (et encore moins de bergers) n’ayant traversé ma route lorsque j’étais chez nos cousins français, j’ai donc fouillé encore un peu…

Pastorale : «Qui est propre aux bergers, qui évoque la vie champêtre.»
                                             - Dictionnaire Larousse

Là par contre, m’est revenu un bien doux souvenir d’une journée à la campagne dans un cadre tout à fait champêtre et qui plus est, dans une région magnifiquement ensoleillée. Et puisque cette journée m’a offerte en plus l’un de mes sujets de prédilection, l’agro-tourisme, je peux donc dire avec certitude que je tombe finalement en plein dans le thème.



Bienvenue dans l’univers champêtre, agro-touristique mais surtout bucolique de l’Hérault!



L’Hérault?

En effet, la question, si vous vous la posez, est légitime. Ce n’est pas le coin de France le plus connu au Québec. C’est un petit département du Sud qui sent bon l’air marin, le vin et les olives, planté entre Marseille et Toulouse. Paraît que Richard Desjardins en a fait son lieu de prédilection, c’est tout dire! Sa plus grande ville est Montpellier (ha, déjà on connaît mieux) et c’est d’ailleurs dans sa banlieue que l’on se dirige aujourd’hui…




«C’est un petit département du Sud qui sent bon l’air marin, le vin et les olives…»



Au Château de l’Engarran



Folie : «Autrefois, riche maison de plaisance.»
                                           - Dictionnaire Larousse

C’est une petite folie du XVIIIe siècle située à Lavérune au cœur des vignes de la région, érigée pour l’amour d’une femme, devenue un vignoble réputé, classée monument historique et nommée Château de l'Engarran. Déjà, avec une telle description, on devine que la visite sera passionnante. Le château, aux airs de mini-Versailles, en impose avec ses façades parées de sculptures ouvragées rendant hommage au milieu viticole ou à la beauté d’une certaine Loïs et son intérieur riche d’antiquités et d’œuvres d’art. Puis, on aperçoit la grille au bout d’une allée, implantée par son deuxième propriétaire, l’amoureux Jean Vassal, qui la ramena directement de la Place de la Comédie à Montpellier pour l’y installer.







«Le château en impose avec ses façades parées de sculptures ouvragées rendant hommage au milieu viticole ou à la beauté d’une certaine Loïs et son intérieur riche d’antiquités et d’œuvres d’art.»


Enfin, on rejoint le magnifique jardin fleuri pour se dire qu’on passerait bien le reste de notre vie ici! Se balader jusqu’à la fontaine, effectuer les dégustations à l’ombre des arbres (excellents vins, ce qui n’est pas accessoire et mérite d’être mentionné) et prendre le dîner ici fut un pur moment de félicité. Et c’est ici que j’apprends que l’un des propriétaires subséquents, un certain Quetton Saint-George, passa par Québec en 1798 pour aller faire fortune dans le commerce des fourrures en Ontario et devenir ainsi l’un des principaux facteurs de développement économique de notre pays. Je savais bien en arrivant que cette visite serait palpitante! Depuis trois générations, le château et son domaine sont gérés par des femmes qui se promettent d’obtenir le meilleur de leur terroir de façon durable et engagée.







«Se balader jusqu’à la fontaine, effectuer les dégustations à l’ombre des arbres et prendre le dîner ici fut un pur moment de bonheur.»


En compagnie de mes amis blogueurs Mitchka de Fish and Child (oui, oui, toujours la même Mitchka, j’ai partagé quelques destinations avec elle) et Jac de Travelers & Fish (lui, c’est le sympathique mari de l’autre, vous remarquez leur thème commun?), j’ai été reçue gracieusement au château suite à l’invitation de Sites d’exception en Languedoc et grâce à nos hôtes du château (qui ont rendu la visite délicieusement agréable) que je remercie infiniment pour cette superbe découverte. Vous pouvez d’ailleurs lire l’article que Mitchka a déjà pondu sur l’endroit sur le webzine de En France Aussi par ici! Mes opinions demeurent toutefois les miennes (comment ne pas aimer un tel endroit)!





Domaine de l’Oulivie



C’est un domaine familial implanté à quelques kilomètres de Montpellier depuis 1957 qui s’est agrandi avec les années pour devenir une des plus grandes oliveraies de la région et nommé Domaine de l'Oulivie. Maintenant tourné définitivement vers une agriculture biologique, on s’y promène entouré d’animaux dont des chevaux qui participent à l’entretien des lieux. Quand je vous disais que la région était entièrement en accord avec le thème! Outre la visite du domaine, de son potager en permaculture ou de son jardin médicinal, vous apprendrez tout sur la culture de l’olive en passant notamment au musée pour voir de près le vieux moulin en pierre.




«C’est un domaine familial implanté depuis 1957 qui s’est agrandi avec les années pour devenir une des plus grandes oliveraies de la région...»


Et parce qu’on vient surtout jusqu’ici pour goûter le résultat des récoltes, impossible de ne pas traîner à la boutique. J'ai beaucoup appris sur la culture des olives et le passage à la boutique m'a aussi permis de mieux connaître les variétés récoltées sur place: olives Lucques, Picholine, Farigoule, des noms aux consonances exotiques pour nous québécois, moins rompus à la science de l'oléiculture (j'avoue ici que j'ai dû utiliser Google pour savoir le nom exact de ce type d'exploitation^^). Et puis, quel plaisir de goûter aux produits du domaine et de ramener quelques-uns de ces petits trésors gourmands à la maison! Bonheur ultime, il est même possible de dormir sur place, au milieu des oliviers, dans l'un des trois lodges du domaine, chics, tout en bois, entièrement équipés, avec vue sur les montagnes et donnant accès à la piscine des lieux. Une magnifique façon de prolonger votre séjour dans l'Hérault... 





«…quel plaisir de goûter aux produits du domaine…»


C’est aussi en compagnie de Mitchka et Jac que j’ai arpenté le Domaine de l’Oulivie, toujours grâce à Sites d’exception en Languedoc mais aussi grâce à la famille Vialla que je remercie tout aussi infiniment pour cette découverte. Mes opinions demeurent les miennes ici aussi. Cette journée s'est terminée par une pizza à Agde mais ça, ce sera un prochain chapitre... 



Lavérune




Bon, ici je dois vous expliquer mon parcours pour que vous ne soyez pas trop surpris. J’ai débarqué à Lavérune au tout premier jour de mon voyage en France, reçue avec toute la gentillesse du monde chez Olivia du blogue La fille de l’encre. À ce moment, je ne sais pas encore que j’y repasserai deux mois plus tard mais je suis, dès lors, séduite par la région. Mais revenons à nos moutons (vous avez remarqué le lien discret avec le thème?), ou plutôt à Lavérune, charmant village d’Hérault que j’ai découvert au cours d’une balade pendant ces quelques premières heures et qui est absolument digne de figurer dans vos souvenirs de France bucolique.





«À ce moment, je ne sais pas encore que j’y repasserai deux mois plus tard mais je suis, dès lors, séduite par la région.»


Arpenter le vieux centre de Lavérune, c’est faire un saut dans le passé des campagnes françaises. C’est un détour à ne pas manquer en passant dans la région. Ma recommandation : s’aventurer simplement au hasard de ses rues pour découvrir ses immeubles anciens venus d’une époque où le haut clergé de Montpellier avait implanté ici sa résidence d’été. Vous vous retrouverez rapidement devant l’église du XIVe siècle parfaitement restaurée ou dans la cour d’honneur du château. En poursuivant tranquillement votre chemin, vous atterrirez aussi à la porte de ce château des Évêques de Montpellier mais surtout, dans son parc, aménagé noblement. De quoi meubler élégamment les dernières heures d’un long week-end!



  
«Arpenter le vieux centre de Lavérune, c’est faire un saut dans le passé des campagnes françaises.»



Il n’y avait peut-être pas de mouton ni de berger sur mon chemin de campagne héraultaise mais la vie y reste néanmoins très séduisante… et bucolique! Un arrêt obligé pour qui aime les coins un peu perdus et authentiques et les plaisirs de la table.



Pour découvrir d’autres hauts lieux du patrimoine français que je vous ai présentés dans le cadre du rendez-vous En France Aussi, suivez les liens :






34 commentaires:

  1. Oui, pour les vins, c'est une super région aussi!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. La région me fait penser un peu à la mienne, paisible, la campagne à son meilleur mais la chaleur en plus!

      Effacer
  2. J'ai déjà eu l'occasion de visiter ce château et son domaine, lors d'une escapade à Montpellier. Ils forment un magnifique ensemble dans un écrin de verdure. Une région que j'aime beaucoup. A Montpellier on peut visiter le zoo gratuitement, de quoi y passer une belle journée ! Bon week-end.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. L'escapade parfaite pour un week-end au soleil! Un peu d'histoire, un peu de vin, un peu de campagne.

      Effacer
  3. Ton article me donne envie de retourner dans l'Hérault car malgré quelques week-end par ci par là dans la région, je n'ai jamais entendu parler des endroits que tu présentes dans ton article !

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Ils méritent vraiment le détour! Des endroits vraiment agréables où se rendre pour un week-end.

      Effacer
  4. C'est vrai que cette balade était bucolique à souhait #keur...

    Et donc tu prévois un article sur la pizza d'Agde .... hum ... je sens que ce sera moins bucolique et plus axé pâté chinois ��

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Je n'attendais rien de moins de ton commentaire! Évidemment que je consacrerai un chapitre sur Agde. Les plages et les portes méritent la mention!

      Effacer
  5. une très belle région
    en plus tu as pu ramener des pdts la chance et en déguster

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. J'ai pas pu résister! Et certains ont été de parfaits cadeaux à offrir au retour! ;)

      Effacer
  6. Ils ont l'air tellement chouettes ces lieux ! Entre ton article et celui de Mitchka, ça donne très envie d'aller les découvrir à son tour ! Merci pour ces belles photos ensoleillées :)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Les photos ensoleillées... c'est pour mon propre plaisir! ;)

      Effacer
  7. Quelles belles balades ! On a de la chance d'avoir des ambassadrices de l'Hérault dans la team En France Aussi, car ce département regorge de surprises merveilleuses, avec toujours un bel art de vivre. Merci pour cet article tout en douceur.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Je peux pas affirmer que je suis une grande ambassadrice de l'Hérault mais j'ai adoré la région! ;) Merci Paule-Élise d'être passée par ici!

      Effacer
  8. De beaux endroits !
    Merci pour ces visites.

    RépondreEffacer
  9. J’avais visité ces deux mêmes domaines il y a quelques années. C’était la première fois que je faisais une « dégustation » d’huile d’olive et j’ai adoré. J’étais repartie avec ma bouteille d’huile d’olive à la tomate. J’aimerais retourner au domaine pour refaire des réserves pour la maison. Ton article est parfait pour ce thème, les lieux s’y prêtent super bien. Merci d’avoir ravivé mes souvenirs.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. C'était aussi ma première dégustation d'huiles d'olive. Disons, qu'on n'est pas reconnu ici pour être de grands producteurs! ;) Merci à toi pour avoir partagé ce souvenir!

      Effacer
  10. L'hérault c'est un peu le bout du monde, un département que je ne situe pas vraiment sur la carte (oui je suis française, mais je vis en Alsace).
    Mais ce soleil, ces arbres, les couleurs des maisons, ça donne envie de s'y poser tranquillement.

    RépondreEffacer
  11. Je connais l'Hérault mais je ne connais pas du tout ces endroits. A mettre sur ma to do liste ��

    RépondreEffacer
  12. Excellent ! Je veux bien faire la dégustation :D Pareil que Claire je connais l'Hérault par mes vacances d'enfance mais pas du tout ce coin là, une belle découverte bucolique

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Je suis bien choyée d'avoir pu découvrir ces petits endroits méconnus. Je vous les recommande fortement!

      Effacer
  13. Quel aubaine de vous connaitre les filles (Mitchka et toi) entre Marseille et l'Hérault, je me régale et note toutes tes découvertes. Parce que j'envisage très supérieurement de retourner plus régulièrement dans le sud.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. J'espère bien! J'aurai bien d'autres découvertes d'ailleurs en 2019 (parce que je n'ai même pas eu assez de 2018 pour tout vous raconter)! Réciproquement, je dois aussi dire que tu m'abreuves de curiosités parisiennes. ;)

      Effacer
  14. Tu me donnes carrément envie de découvrir cette région ! La vie a l'air si belle !

    RépondreEffacer
  15. Voilà une région que je ne connais pas du tout et que j'espère avoir l'occasion de découvrir un jour... Même si je ne suis pas fan des olives (en dehors de l'huile...), je suis carrément tentée par le domaine de l'Oulivie ! Merci pour la découverte.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Ça me fait bien plaisir de te faire découvrir cet endroit!

      Effacer