vendredi 4 janvier 2019

Dans un Panier à Marseille



Dans un Panier à Marseille
Balade insolite et photographique du Panier de Marseille


Les thèmes de En France Aussi me donnent parfois du fil à retordre. Et oui, ce premier article de 2019 participe au rendez-vous mensuel créé par Sylvie du blog Le Coin des Voyageurs qui invite les blogueurs à faire découvrir chaque premier jour du mois les richesses du patrimoine de la France selon un thème donné. Ce mois-ci, le thème « loufoque » a été choisi par mon amie Olivia, du blog La fille de l’encre.


Avouez que le thème «loufoque» n’est pas facile mais c’est Olivia elle-même qui m’a offert le sujet sur un plateau d’argent en suggérant (pour ceux qui, comme moi, étaient un peu dépourvus) des circuits artistiques amusants. Je venais dès lors de trouver mon sujet parce que le Panier de Marseille, en plus d’exposer au monde son Street-Art original, possède aussi une Histoire riche en anecdotes insolites. Et puis, ça commençait bien la nouvelle année que de retourner à Marseille le temps d’un billet! Suivez-moi donc pour une balade photographique et insolite dans les ruelles du plus vieux quartier de France : Le Panier.





«…le Panier de Marseille, en plus d’exposer au monde son Street-Art original, possède aussi une Histoire riche en anecdotes insolites.»


La majorité des anecdotes racontées ici sur Marseille et son Panier, je les ai recueillies auprès d’une gentille Greeter de Marseille. L’association des Greeters de Marseille Provence sont un groupe de bénévoles amoureux de leur ville qui vous proposent gratuitement, selon vos goûts et vos intérêts, une balade ou une excursion dans leur ville. Lors de votre prochain passage à Marseille, je vous recommande fortement de prendre rendez-vous avec eux en visitant leur site web (prévoyez quand même un minimum d’une semaine avant votre arrivée pour les contacter)!



Hôtel de Cabre




Juste avant de plonger dans le Panier, presque en face de l’ancien Hôtel-Dieu (devenu l’hôtel InterContinental), un arrêt tout ce qu’il y a de plus loufoque s’impose devant le numéro 27 de la Grand-Rue. C’est ici que se trouve, au coin de la rue Bonneterie, l’hôtel de Cabre, plus vieille maison encore existante de Marseille. Vous remarquez quelque chose sur la première photo ci-dessus? Regardez encore d’un peu plus près…


  
Mais pourquoi donc est-ce que la rue Bonneterie est-elle indiquée sur deux coins de rue perpendiculaires? Une erreur au moment de l’inscription dans la pierre? Un changement de direction de la rue au cours des siècles? Pas du tout! La maison, datant de 1535, a tout simplement (simplement n’est peut-être pas le mot juste) été déplacée et tournée de 90 degrés! En effet, le quartier ayant du être reconstruit en 1954 suite à son dynamitage par les soldats allemands en 1943, l’immeuble fut alors déplacé pour mieux rentrer dans l’alignement de la Grand-Rue…




Histoire générale du Panier

Lieu d’implantation de la première colonie grecque ayant fondé Marseille il y a 2600 ans, le Panier est toujours demeuré un quartier populaire marqué par des vagues successives d’immigration. Son nom proviendrait d’une auberge dont l’enseigne était un panier. Longtemps perçu comme le secteur malfamé de la ville, évité par les marseillais eux-mêmes, il est réhabilité depuis quelques années pour le plus grand plaisir des touristes qui en ont fait un passage obligé de Marseille mais au grand dam des résidents qui se voient de plus en plus chassés de leurs anciennes installations populaires et abordables…






Histoires insolites du Panier

On pénètre bien souvent dans le célèbre quartier par la Montée des Accoules comme on entre dans un lieu sacré. Votre premier arrêt doit se faire dans la boutique qui se trouvera devant vous, au Bazar de César, où on achète du véritable savon de Marseille à la réputation légendaire mais où l’on peut aussi découvrir la cajole bien fraîche. Si vous n’êtes pas de la région, vous vous demandez sûrement ce qu’est une cajole. Selon l’expression des gens du sud, la cajole est d’abord une fille facile, vulgaire (maintenant, si vous entendez dire «regarde moi cette cajole, elle est tarpin laide», vous saurez de qui on parle). Mais dans cette boutique, la cajole est avant tout une bière blonde qu’on vous servira bien froide. Peut-être pas complètement loufoque mais la visite vous tirera assurément un sourire!






Vous arriverez ensuite devant le clocher de l’église Notre-Dame des Accoules, haut-lieu de perdition du clergé catholique provençal. Oui, oui, vous avez bien lu, il s’agit bien du site d’une ancienne église marquée par les anecdotes infâmantes (qui font, de nos jours, plutôt rire)! Sachez d’abord que vous n’avez pas la berlue si vous apercevez le clocher perché au-dessus d’une tour, semblant avoir perdu son église. C’est que l’ancien lieu de culte fut rasé après la Révolution parce qu’on y soupçonnait en ses murs des attroupements de rebelles insoumis. On a bien tenté de tout détruire mais les marseillais se sont levés pour éviter la destruction du clocher dont le carillon rythmait leur journée. C’est aussi dans cette église que le père Gaufridy, qui y officiait au XVIIe siècle, fit jaser toute la Provence par sa trop grande complicité avec les femmes du diocèse. Son affabilité le perdit lorsqu’une de ses pénitentes l’accusa de sorcellerie!

Crédit photo: Marseille Tourisme




Votre visite (presque) loufoque du Panier se poursuivra en vous rendant sur la Place des Moulins qui domine le quartier à son point culminant. Au XVIe siècle, on retrouvait ici jusqu’à 15 moulins à vent servant principalement à la production de la farine mais qui étaient également des lieux de défense où pouvait se replier la population en cas de siège de la ville. De nos jours, on aperçoit les traces de 3 d’entre eux seulement dont l’une des tours encore bien conservée. Mais surtout, en arpentant la place, dites-vous que sous vos pieds se trouve l’ancienne citerne de la ville, d’une capacité de 12000 m3, qui alimenta en eau le tout Marseille dès le milieu des années 1800.





L’expérience ultime d’une visite insolite du Panier serait de tenter une partie du sport le plus mythique de la région. Je parle, bien évidemment, de la pétanque! Et le quartier possède l’endroit parfait pour ce faire, soit la Maison de la Boule, parce qu’en plus d’être un musée, vous y trouverez également un petit terrain de pétanque où la convivialité provençale vous séduira. Jouer au célèbre jeu de boules au cœur d’un quartier si typique, petit plaisir loufoque et pittoresque assurément!





Le Street-Art du Panier

Mondialement connu pour son Street-Art éclaté, original et éclectique, le quartier du Panier accueille les graffeurs de toute la planète depuis les années ’80 alors que cet art de rue gagne ses lettres de noblesse. Fresques, murales, graffitis, les artistes urbains s’affirment alors sur les murs de l’ancienne cité après avoir été trop longtemps relégués au rang de vandales. Au fil des ans, le Panier est devenu une véritable galerie d’art à ciel ouvert où les œuvres insolites (et loufoques) s’imposent…





Pour découvrir les articles des autres collègues blogueurs sur le même thème, c'est par ici:

- Loufoque #EnFranceAussi


Envie de découvrir les environs de Marseille? Voyez mes suggestions ci-dessous!







32 commentaires:

  1. J'habite pourtant à 1 h de Marseille, mais je n'ai pas souvent l'occasion d'y aller. Étonnant cette maison que l'on a déplacé pour quelle soit dans l’alignement d'une rue ! Le Panier est aussi mon quartier préféré ! Merci pour ce beau reportage. A bientôt. Martine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si je n'avais pas été accompagnée par une Greeter, je serais passée devant sans même la remarquer! Merci à toi pour ces bons mots!

      Supprimer
  2. de très belles oeuvres de street art! J'aime beaucoup!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et c'est sans doute un des meilleurs quartiers au monde pour ça!

      Supprimer
  3. Il y a une rue comme ça à Toulouse, j'y avais pensé aussi pour ce thème!

    RépondreSupprimer
  4. J'y suis retournée cet été avec ma mère, quel vivier d'artistes ! On ne se lasse pas de se perdre dans ces ruelles peinturlurées! J'aurais du tester une visite avec un greeter^^!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais je me souviens bien! Je t'avais lue bien évidemment (lorsqu'on parle de Marseille, je suis une lectrice de premier rang)!

      Supprimer
  5. J'adore l'idée de tourner la maison pour qu'elle soit mieux placée par rapport à la rue ! Quelle histoire! J'avoue que j'ai testé les greeters à Londres et je recommencerai volontiers à Marseille car c'était super!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai aussi adoré ma visite: intéressante, insolite, sympathique. Je vais récidiver ailleurs!

      Supprimer
  6. ça me rapelle de bons souvenirs
    merci pr les anecdotes
    j avais bien apprécié mon séjour à Marseille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis toujours heureuse lorsque quelqu'un me dit qu'il aime aussi Marseille! Pour connaître un peu tes destinations favorites, je me doutais bien que c'était ton type de ville!

      Supprimer
  7. Des anecdotes, de superbes photos, et des tuyaux pour faire soi même une belle visite ! Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi de ta visite! En espérant t'inspirer pour une prochaine balade!

      Supprimer
  8. Quelques précisions (d'un greeter):L'hotel de Cabre construit en1525,fût déplacer en 1957 par une société scandinave à l'aide d'un moteur de 4 chevaux et de verrins.Sans elle,l'immeuble allait être démonter pierre par pierre pour être (peut-être) remontée un jour,on ne sait ou.il échappa de justesse à la destruction,sans le scandale qu'elle engendra dans le quartier alentours.

    RépondreSupprimer
  9. J'adore le panier ! J'avais eu la chance d'y faire un rallye jeu avec le boulot (en team building :-) ) et d'y découvrir ce que tu présentes sauf le coup de l'immeuble qui a été déplacé. C'est dingue ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiii! Je vois encore la Greeter me demander pourquoi, d'après moi, cette anomalie sur le nom de la rue et moi de sortir toutes les hypothèses sauf la bonne! Ça devait être trop cool ce rallye!

      Supprimer
  10. Marseille a tellement changé depuis le début des années 2000, c'est fou. Le Panier fait vraiment partie des quartiers qui ont bénéficié de cette restauration, ce lieu est devenu tellement cool. J'espère qu'ils vont accélrer et qu'on ne verra plus de drames horribles comme celui de la rue d'Aubagne... Marseille mérite qu'on s'occupe d'elle <3 Merci pour ce bel article sur ma Provence. Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour avoir continué à suivre l'actu à Marseille, j'ai aussi été désolée de voir se jouer ce drame dans une si belle ville. Les efforts déployés pour nous la rendre invitante sont nécessaires et, heureusement, réussis. Cette ville mérite tellement le détour!

      Supprimer
  11. Trop fan de street art ! j'adore cette petite lecture loufoque autour de l'art urbain ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était le point de départ mais finalement, ç'a ramené à mon souvenir des petites histoires loufoques parfaites pour le thème!

      Supprimer
  12. Je trouve que tu as honoré le thème de façon remarquable, car j'ai adoré ta balade au coeur de ce Panier de Marseille. Je ne connais pas du tout cette ville que j'espère bien découvrir un jour car à force de lire autant d'articles à son sujet, ça me donne très envie ! Merci pour ce très beau partage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis pas très objective mais je te le souhaite vraiment. Elle est magnifique et unique cette ville!

      Supprimer
  13. Génial, je ne connaissais pas l'histoire de cet hôtel. Je le regarderai la prochaine fois que j'irai là-bas (je ne sais pas quand car le Panier n'est pas mon quartier préféré.
    Petite précision, il s'agit de la cagole et non cajole ;)
    En tout cas, merci de m'en avoir appris sur ma ville que j'aime beaucoup

    RépondreSupprimer
  14. Il était très sympa et intéressant à lire cet article ! J'en reviens pas qu'une maison a été tournée à 90 degrés ! Effectivement si tu vois les plaques tu peux te dire soit c'est une erreur ou "c'est juste comme ça", mais quand tu connais la réelle histoire, c'est vraiment intéressant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Alexandra! En effet, on peut passer devant sans rien remarquer mais surtout, sans se douter de toute l'histoire derrière!

      Supprimer
  15. J'avoue que je suis assez sensible au street art de base, et je trouve les graf magnifiques !! C'est chouette comme thème une balade loufoque dans Marseille... Et rien que le nom du quartier est insolite je trouve :D :D !! Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup le Street-Art mais c'est assez récent. Depuis quelques années, je cours les endroits où il y en a dans les villes que je visite. Merci d'être passée ici. Bisous aussi Amandine!

      Supprimer
  16. Non mais c’est dingue ils ont retourné un immeuble. Sinon je n’ai entendu que du bien du Panier ces dernières années. Un quartier devenu célèbre dans tout la France et dont la réputation dépasse les frontières de la France maintenant grâce à ton article.

    RépondreSupprimer