vendredi 20 janvier 2017

Nerja: mon coup de coeur espagnol





Récit d’une escapade


Je suis arrivée à Nerja un peu par hasard. Je me suis levée à Malaga par un magnifique matin de février et je décidai de prendre l’autobus pour aller voir une nouvelle ville que je ne connaissais pas. Mon choix s’est porté sur Nerja qui n’était pas très loin et dont j’avais vaguement entendu parler pour ses grottes. Près d’une heure plus tard, j’ai donc débarqué au coeur de cette station balnéaire de la Costa Del Sol qui a toutefois su être préservée de l’urbanisation touristique de masse de la côte espagnole.

Plaza de Espana
Église de El Salvador

Je ne sais pas si c'est le soleil, la douceur de la ville ou sa couleur typique des constructions andalouses qui m'a le plus touchée mais tout de suite, j'ai eu un coup de foudre pour Nerja. Il faut prendre le temps de flâner dans ses rues, de sentir la mer qui se devine au bout d'une allée, de poser les yeux sur la vie qui s'y déroule, de s'arrêter sur l'une de ses agréables places pour ressentir cette sensation de bien-être.


Balcon de l'Europe

Balcon de l'Europe

«Il faut prendre le temps de flâner dans ses rues, de sentir la mer qui se devine au bout d'une allée, de poser les yeux sur la vie qui s'y déroule, de se poser sur l'une de ses agréables places pour ressentir cette sensation de bien-être.»



En atteignant le fameux Balcon de l'Europe j'ai été éblouie par la beauté des lieux. J'y serais restée des heures à admirer le bleu de la mer qui s'étirait à l'infini mais aussi les couleurs des barques amarrées dans les criques sablonneuses et qui ressortaient du paysage. Nerja compte des dizaines de plages tout le long de sa côte, de la plus fréquentée à la mieux cachée.  Et parce qu'il fait si beau, quoi de mieux que de s'y prélasser pendant un moment!




«J'y serais restée des heures à admirer le bleu de la mer qui s'étirait à l'infini mais aussi les couleurs des barques amarrées dans les criques sablonneuses et qui ressortaient du paysage.»




Si le besoin de se dégourdir les jambes se fait sentir, optez pour une marche en montagne au Parc Naturel de Las Sierras de Tejeda, Almijara et Alhama qui s’élève au-delà de la ville. Des crêtes pouvant atteindre 1500 mètres, des ravins et des grottes parsèment le paysage.







La plus célèbre de ces grottes est justement celle de Nerja (Cueva de Nerjas). L’autobus y fait d’ailleurs un arrêt. Découverte par des jeunes en 1959, il s’agit d’un trésor géologique et préhistorique. Seulement le tiers de ses 4283 mètres de longueur sont accessibles au public. J’y suis arrivée en milieu d’après-midi, juste au moment de la pause. En attendant la réouverture de 16h00, j’ai amplement de temps pour profiter du site et de sa vue, à la fois sur la mer et la montagne.

Sur le site de la grotte de Nerjas




«J’ai amplement de temps pour visiter le site et sa vue, à la fois sur la mer et la montagne.»



On peut visiter plusieurs galeries de cette grotte, certaines étant réellement impressionnantes. Toutefois, j’ai été un peu déçue de n’apercevoir que très peu de peintures rupestres (la très grande majorité est préservée du public et date de plus de 40 000 ans).





La visite étant complétée, je dois quitter Nerja à contre-coeur. Par la fenêtre de l’autobus qui me ramène, je m’emplis les yeux de la beauté de ses paysages. Nerja, je reviendrai!

L'Andalousie vous parle??? Découvrez maintenant Malaga ou Grenade en suivant ces liens:

- Découvrir Malaga  en 7 étapes faciles!


- Grenade l'envoûtante






vendredi 13 janvier 2017

Découvrir Malaga en 7 étapes faciles !



Vous recherchez une destination facilement accessible (mais plus originale que les destinations-soleil traditionnelles) où vous pourrez à la fois vous poser, vous reposer mais aussi voir un peu du pays et découvrir une nouvelle culture ? Je vous propose ici la belle Malaga sur la Costa Del Sol espagnole qui répondra à tous ces critères pour un prix souvent bien moindre que ce que vous pouvez imaginer !

Occupée tour à tour par les Phéniciens, les Carthaginois, les Romains et les Arabes, elle présente aussi un riche patrimoine historique et architectural. Avec, en plus, des vols directs offerts par Air Transat de janvier à octobre, les plages de la Méditerranée, son climat tempéré et une localisation idéale au cœur de l'Andalousie, Malaga est toute désignée pour satisfaire vos attentes !

De plus, à partir de Malaga, vous pourrez explorer un peu plus la région si ça vous dit, que ce soit en voiture, en train ou en autobus. Je vous invite donc à parcourir avec moi cette magnifique ville à échelle humaine. Par ici pour une visite guidée de la ville !

L'Alcazaba et son forum romain


1) Alcazaba et Gibralfaro

Symbole historique de la ville, les constructions que forment l'Alcazaba et le château du Gibralfaro (comprenant également un ancien forum romain), sont des fortifications ayant été édifiées à l'époque musulmane de la ville. Comptez environ une demi-journée pour une visite complète des bâtiments sans se presser et pour pouvoir monter tout en haut du château d'où la vue sur la ville et sur la mer en contrebas est magnifique !

L'Alcazaba
Dans l'enceinte du Gibralfaro

La Plaza de Toros vue du Gibralfaro


2) La marina, la plage et les environs

Une journée à la plage est toujours la bienvenue en voyage et le secteur de la marina est le lieu idéal pour le farniente. Les installations de la marina, chics et jolies, vous permettront de déambuler en bord de mer ou de vous prélasser sur l'une des terrasses qui y sont installées. De là, vous pourrez rejoindre le Paseo del Parque (ou Parc de Malaga) où la promenade sous les palmiers et les orangers est très agréable, pour vous rendre jusqu'à l'arène de la Plaza de Toros où des corridas ont encore lieu. Enfin, Malaga offre des kilomètres de plages dont la plus populaire, celle de Malagueta, côtoie le port et le quartier historique, ou celle de La Caleta, un peu plus à l'Est.

La marina de Malaga

 
L'un des nombreux charmants recoins du Paseo del Parque
 
La plage de Malagueta

3) Tour gourmand de Malaga

Marché central Atarazanas

Pour commencer une visite gourmande de la ville, je vous recommande fortement un premier arrêt au Marché Central Atarazanas, construit en 1879, récemment rénové et constituant un superbe édifice où se trouvent plusieurs petits commerçants.



Pour vous imprégner de la culture locale, il vous faudra absolument faire un arrêt pour la pause du midi à l'un des petits chiringuitos qui bordent le littoral de la région. Oubliez les restaurants trop chers de la marina, c'est ici que viennent se sustenter les Malagueños. En fait, les chiringuitos sont des casse-croûtes très abordables situés tout le long des plages qui servent surtout du poisson frit mais aussi d'excellents tapas dont les fameuses "croquettas".

Un sympathique chiringuitos de Malaga

Ha les tapas qui font la renommée du pays ! Ces petites bouchées que l'on mange en soirée attablé à l'un des bars à tapas de la ville. Sachez toutefois qu'ils ne sont pas de qualité égale partout. Pour vous aider à faire des choix judicieux, qui ne sont pas de simples attrapes-touristes, voici une liste de certains endroits particulièrement agréables et délicieux:

El Tapeo de Cervantes:  Un menu offert en plusieurs langues. Un petit bar à tapas abordable et chaleureux où il est préférable de réserver (ou d'arriver dès l'ouverture). Une des meilleures tables actuelles de la ville. Essayez la morue confite et la quiche qui fondent dans la bouche littéralement !



El Meson de Cervantes: Le grand frère du El Tapeo. Une cuisine inventive ou traditionnelle selon vos goûts. Un grand talent pour cuisiner les poissons et fruits de mer et des desserts décadents. Un véritable restaurant gastronomique mais d'un excellent rapport qualité-prix.

Cortijo Pepe : Le classique bar à tapas, établi depuis 1971, qui propose une cuisine traditionnelle et reconnue par les locaux. Sa spécialité est le poivron farci au jambon et le bar offre une grande variété de fromages et de jambons.

Taberna Del Siglo : Située sur la Plaza Del Siglo, ce restaurant implanté dans un cadre agréable et sans chichis offre une cuisine honnête et au goût recherché. La crème de tomate y est particulièrement belle et bonne !



El Pimpi : Le Bodega El Pimpi, situé face à l’Alcazaba, est une véritable institution à Malaga. Ses salons ont vu défiler toutes les personnalités espagnoles. C’est l’endroit parfait pour faire une pause en sirotant une bonne sangria sur sa grande terrasse.


4) Sur les traces de Picasso


Musée Picasso

Né à Malaga, le célèbre peintre a laissé sa marque sur la ville. Débutez votre parcours par le musée qui porte son nom. Situé dans un édifice historique, la collection ne présente peut-être pas les plus grandes œuvres du peintre mais un très bon échantillonnage de son art et des différentes périodes de sa vie d’artiste. Rejoignez ensuite la Plaza de la Merced, où vous le retrouverez assis sur l’un des bancs publics à quelques mètres de sa maison natale qui présente une exposition très intéressante sur sa jeunesse, celle de l’homme et celle de son œuvre.


Picasso devant sa maison natale

5) Flâner à Malaga

Puisque vous vous retrouvez déjà à la Plaza de la Merced, pourquoi ne pas flâner un peu dans Malaga en commençant par cette jolie place où s'alignent d'accueillantes terrasses ? Caractérisée par son obélisque qui trône en son centre (appelé le monument à Torrijos, hommage au général du même nom), l'endroit fut par le passé un marché public et nombre d'hommes politiques y vécurent. On y retrouve parfois un marché d'artisanats.

Plaza de la Merced

En déambulant tranquillement dans Malaga, il est de mise de passer voir l'autre grande place de la ville, soit la Plaza de la Constitucion bordée par des rues piétonnes où se retrouvent plusieurs bâtiments historiques. S'y tiennent régulièrement événements et férias. C'est aussi l'endroit tout désigné où débuter une séance de shopping !

Plaza de la Constitucion

Enfin, entre les deux, vous ne pourrez manquer de faire un arrêt à l'imposante Cathédrale de l'Incarnation aussi appelée La Manchotte puisqu'une des tours n'a pas été achevée. Construite sur une ancienne mosquée suite à la reconquête, ses jardins invitent aussi à la découverte.


6) Tournée des musées

Inauguré depuis 2015, le Centre Pompidou (annexe du Centre Georges-Pompidou de Paris), à l’architecture particulière, présente une impressionnante collection d’œuvres d’art du XXe et XXIe siècle provenant de la maison-mère. Vous ne pourrez manquer l’édifice cubique aux multiples couleurs à quelques pas de la marina. Quant au Musée Carmen Thyssen, il propose la plus complète des collections de peintures andalouses du XIXe siècle et est situé en plein centre-ville, dans un ancien bâtiment du XVIe siècle.


7) Vie nocturne


Partout dans le centre historique de Malaga, vous croiserez des bars, restaurants et terrasses pour prolonger une soirée dans la ville. Pour des spectacles ou des concerts, vérifiez l'horaire du Teatro Cervantes, un très beau bâtiment de la fin du XIXe siècle qui vaut une visite à lui seul. Sur la place du théâtre, vous pourrez aussi assister à des spectacles de flamenco, plus précisément au Vino Mio, restaurant renommé pour ses spectacles. La Peña flamenca Juan Breva, en plus d'être un musée du flamenco, offre également des spectacles les fins de semaine.

Et juste avant de repartir, pourquoi pas un dernier verre sur la terrasse du El Pimpi, à la nuit tombée, pour admirer une dernière fois l’Alcazaba illuminée mais aussi la faune malaguène…









mardi 3 janvier 2017

Tendances culinaires 2017



Mes listes de prédictions pour 2017- Partie 3

Parce qu’on en parle beaucoup depuis quelques temps. Parce que les gens autour de moi songent à s’y rendre cette année. Parce que je sens un véritable buzz autour de ces modestes prévisions. Sans prétention, je vous offre pour cette dernière semaine de l’année mes listes des endroits ou des plaisirs culinaires dont on entendra parler pour l’année qui vient !

Aujourd’hui les tendances culinaires pour 2017 !

En 2016, on a mangé beaucoup de tartares, de ramens, de céleri-rave et de « one pot pasta » ! Qu’allons-nous découvrir dans nos assiettes cette année ? Ma réponse ici…

- Edamame

On la retrouve partout depuis quelques temps, cette petite fève de soya riche en protéines qu’on déguste aussi bien en soupes, en salades ou simplement blanchie.

- Ceviche et gaspacho

Depuis la mode des sushis et des tartares, on a apprivoisé les plats complets crus, froids mais savoureux. C’est ainsi que les ceviches (mélange de poissons et fruits de mer marinés) et les gaspachos (soupe de légumes froide) arrivent sur nos tables.

- Gratin dauphinois

La réhabilitation de la bonne vieille patate dans notre assiette passe assurément par le gratin dauphinois que l’on retrouve de plus en plus en accompagnement sur bien des grandes tables.

- Chaga

Le chaga, champignon poussant en hiver sur les arbres de nos forêts et possédant des vertus médicinales, est encore méconnu. On le fait bouillir pour le boire comme une tisane ou on utilise les décoctions pour cuisiner.

- Cigare au chou

Chaque époque nous ramène de bons vieux plats réconfortants de nos mères. Cette année, la vedette des classiques culinaires sera le traditionnel cigare au chou, fait à la maison bien sûr !

- Chou-fleur

Mal aimé de l’hiver passé avec son prix frôlant la folie, le chou-fleur fait un retour en force cette année. Des prix revenus à la normale aident à sa rédemption. Mais sachez que dorénavant, les chefs nous le présenteront en purée !

- Pomme grenade

Elle ajoute du « oumpf » à tous les desserts et est même amusante à manger pour les enfants. Mais vous pouvez également l’ajouter aux salades, aux plats de volaille ou dans un riz pilaf.

- Poké

Ce mets hawaïen qui ressemble à un sushi déconstruit est fait, à la base, de poisson mariné et de riz. Pour le rendre encore meilleur, les chefs y ajoutent de l’avocat, de l’oignon vert, des graines de sésame ou des edamames. Les combinaisons sont multiples et les restaurants qui en font leur spécialité ouvrent partout sur la planète.

- Laitue iceberg

Elle a été délaissée trop longtemps la laitue iceberg mais pourtant elle est toujours fraîche et croquante. Oubliez le mesclun et redonnez-lui une place de choix sur votre table.

- Galettes Labriski

Comme Madame Labriski le dit si bien elle-même : ce sont les galettes dont tout le monde parle ! Sans sucre et sans matière grasse, elles se déclinent en plusieurs versions toutes aussi appétissantes les unes que les autres.

- Poulet au beurre

La cuisine indienne étant à la mode cette année, le fameux poulet au beurre en devient le digne représentant. Une bonne façon d’amadouer les saveurs indiennes dans votre assiette !