mardi 28 novembre 2017

SUNSHINE BLOGGER AWARD




C’est à mon tour d’être nominée au Sunshine Blogger Award qui permet aux blogueurs de mieux se faire connaître de leurs lecteurs et de leurs collègues en répondant aux 11 questions soumises par un autre copain blogueur.

J’ai été nominée deux fois plutôt qu’une. D’abord par Gaëlle du blog Moi et mes Zèles – Les pérégrinations d’une mistouflette et par Cindy du blog And so my dreams came true, deux talentueuses blogueuses que j’aime beaucoup. J’en profite pour les remercier infiniment ici pour leur confiance et leurs bons mots à mon égard. Merci les filles! Mais puisque j’ai obtenu deux nominations et que certaines questions se rejoignaient un tantinet, j’ai fait une combinaison des 22 questions proposées.

Mes plus chers amis le savent bien : je ne parle pas beaucoup de moi normalement ni de mon blog. Je suis plutôt discrète dans la vie de tous les jours et comme vous avez pu le constater, je publie rarement des photos de moi. C’est donc l’occasion d’en dévoiler un peu plus!


Question 1 : Pour vous c’est quoi bloguer ?

C’est d’abord partager mes histoires de voyages, mes découvertes. Sans le savoir, je tenais depuis bien longtemps un blog personnel en mettant sur papier mes anecdotes de voyage, mes bonnes adresses, mes itinéraires et mes impressions. Maintenant, je les partage au plus grand nombre! Ensuite, bloguer c’est aussi convaincre pour moi. Convaincre monsieur et madame tout le monde que si je le fais, n’importe qui peut le faire, que c’est accessible (aussi parce que mes moyens financiers sont limités et que ça renforce l'idée que si je le fais, tout le monde peut le faire!). Enfin, un de mes grands plaisirs de bloguer, c’est les rencontres et les amitiés virtuelles que j’ai développées au cours des dernières années avec des personnes qui ont les mêmes intérêts que moi et qui commencent tranquillement à se métamorphoser en de réelles rencontres amicales! 2018 sera faste dans ce domaine d’ailleurs!


Question 2 : Qu’est-ce qui fait de votre blog ce qu’il est ? Qu’est-ce qui, selon vous, le rend unique ou différent des autres ?

Ce que je suis! Ayant passé le cap de la quarantaine depuis quelques années, je ne voyage plus comme à 20 ans et ça se reflète sur le blog. Je suis plus douillette, un brin plus prudente aussi. Et puis, mon environnement influence grandement mon blog. Québécoise de la campagne éloignée, je connais bien ma région, ma province et j’adore la faire connaître.


Question 3 : Parmi toutes vos merveilleuses anecdotes de voyage, racontez-nous celle qui fut pour vous la plus émouvante.

Je rêvais depuis que je suis toute petite de voir Paris mais encore plus, de voir de mes propres yeux l’Histoire de l’Humanité. Le jour où je suis entrée au Louvre, j’ai pleuré d'émotion tellement j’attendais ce moment depuis longtemps! J’étais dans l’antre de grands rois de l’Histoire de France (qui ont façonné du même coup l’Histoire de mon pays) et je pouvais admirer les œuvres de toute l’Humanité.


Question 4 : Tête brûlée ou prudent ? Quelle expérience folle rêvez-vous de faire, ou au contraire ne voudriez-vous tester pour rien au monde ?

Je marche beaucoup en voyage quand je pars en solitaire. Je peux facilement faire plus de 20 km par jour à pied pour découvrir un endroit. Je rêve de le faire aussi un peu à la manière de Reese Whiterspoon dans Wild : longtemps sur une longue route. Peut-être oserais-je Compostelle un de ces jours!


Question 5 : Chauvins au rapport! Dites-nous pourquoi votre pays/ville mérite selon vous d’être vu au même titre que le reste du monde et citez votre lieu favori.

Ma région de Lanaudière mais particulièrement ma ville de Saint-Gabriel mérite assurément un arrêt! Elle représente parfaitement le Québec rural tant recherché par les touristes, c’est un condensé de ce qu’il a de mieux à offrir. Des paysages grandioses, d’excellentes tables, une belle production agro-touristique et, surtout, un magnifique lac! Je reviens toujours près de MON lac (chauvine et assumée!).


Question 6 : Donnez-moi 3 raisons pour lesquelles vous ne voudriez pour rien au monde arrêter de voyager.

- Parce qu’il me reste trop de lieux que je veux voir, aimer, ressentir.

- Parce que je vieillis et que le temps qui passe provoque une certaine urgence. Petite confidence ici : depuis quelques années, chaque fois que je vais quelque part, je me dis que c’est peut-être la seule et dernière fois que j’y suis et je profite à fond de tout ce que le pays ou la ville m’offre.

- Parce que le monde est beau et que toutes ces beautés m’appellent! C’est sans doute aussi la raison pour laquelle je vais rarement deux fois au même endroit.


Question 7 : Quel(s) blogueur(s) trouvez-vous inspirant(s) et pour quelle raison?

Il y en a tellement! Celles que je vais nommer ici ne sont pas les seules, loin de là, mais elles m’inspirent toutes par leur écriture fine, émouvante, drôle ou touchante. Elles réussissent toutes à nous faire sentir leur passion. Alors un petit coucou à Alexandra (du blog Itinera Magica), à Mitchka (du blog Fish and Child), à Marie-Julie (du blog Taxi-Brousse) et à Marie-Michèle (du blog Entre 2 escales).


Question 8 : L’expatriation, est-ce quelque chose qui vous fait rêver ?

J’ai toujours rêvé d’aller vivre ailleurs pendant quelques mois (voire quelques années!). La vie a fait en sorte que ça n’arrive pas encore. Je me suis toujours dit que je le ferais à ma retraite! Mais depuis quelques mois, après plusieurs changements dans ma vie, je me dis que je ne devrais pas tarder et ça pourrait bien se faire plus vite que prévu. À suivre!


Question 9 : Si vous deviez n’écrire qu’une phrase pour exprimer votre vision du voyage quelle serait-elle ?

Une phrase que je répète bien souvent, qui me touche et qui me représente bien : le voyage nous fait découvrir le meilleur de nous-mêmes… C’est beau, non??!!


Question 10 : Si vous deviez choisir un cheval de bataille au travers de votre blog, quel serait-il ?

De nos jours, tout le monde voyage! Ici, au Québec, je vois trop souvent des gens se vanter de leur 3e voyage annuel à Cuba mais qui n’ont jamais mis les pieds en Gaspésie, au Lac St-Jean ou en Abitibi et je trouve ça effrayant! J’ose espérer que je donne envie à mes compatriotes d’aller voir leur propre pays, leur propre région.


Question 11 : Quelle est, pour le moment, votre destination coup de cœur?

L’Andalousie qui m’a offert vraiment tout ce que j’aime du voyage et de la vie en générale : De grands sites ayant marqué l’Histoire de l’Humanité, des paysages grandioses pour la randonnée, un peuple chaleureux et généreux et, bien sûr, une incroyable gastronomie!


Règles du Sunshine Blogger Award :

- Afficher le logo Sunshine Blogger Award;
- Citer la personne qui vous a nommé;
- Répondre aux 11 questions ci-dessous;
- Nommer 11 blogueurs à votre tour;
- Leur poser 11 questions.


Mes nominations :

Je nomine les blogs suivants (si ça leur dit, bien sûr!) d’abord parce que je ne crois pas qu’ils l’aient été dernièrement! Ensuite, parce que ce sont tous des blogs (et des personnes!) qui m’ont touchée, intéressée ou fait rêver, d’une manière ou d’une autre, à un moment donné. Enfin, parce que je conseille à tous de les découvrir, ce sont toutes des personnes hyper sympathiques!













Les 11 questions auxquelles vous devrez répondre à votre tour :

1) Quel est le principal plaisir que vous retirez dans le fait de bloguer ?

2) Qui ou qu’est-ce qui vous a donné envie d’avoir votre propre blog ?

3) Qu’est-ce que vous recherchez particulièrement quand vous lisez un article d’un collègue blogueur ?

4) Racontez un moment marquant vécu en voyage.

5) Qu’est-ce qui motive chez-vous le choix d’une destination ?

6) Est-ce qu’il y a un voyage que vous avez fait que vous aimeriez refaire autrement? Où et pourquoi?

7) Quel pays, ville ou région se situe au sommet de votre bucketlist ?

8) À quel endroit ne retourneriez-vous jamais ? Pourquoi ?

9) Le sujet dont vous préférez traiter sur votre blog (un endroit en particulier, gastronomie, Histoire, rencontres marquantes, réflexion personnelle, etc.) ?

10) Y a-t-il un endroit dans le monde pour lequel vous n’éprouvez aucune attirance?

11) Racontez vos projets de voyages pour 2018.



dimanche 26 novembre 2017

AGRO-TOURISME À WARWICK




Grande amatrice de fromages devant l’éternel, je me devais de faire un tour du côté de Warwick, ville reconnue pour sa production agricole et faisant partie d’une route des saveurs et du terroir au cœur de la région du Centre-du-Québec. Et puis, ne s’agit-il pas de la terre ayant accueilli la création de la poutine??!! Bon, disons que ce n’est pas la seule municipalité de la région à revendiquer le titre mais la légende la plus répandue place sa naissance ici, en 1957. C’est tout dire! J’y allais évidemment pour émoustiller mes sens du goût et de l’odorat mais tout au cours de ma visite de quelques entreprises de l’endroit, j’ai été tout aussi séduite par la beauté de ses paysages agricoles de novembre comme vous le verrez dans les lignes qui suivent…





À tout Seigneur, tout honneur! La Fromagerie du Presbytère, située à Ste-Élizabeth-de-Warwick, est le rendez-vous par excellence des gourmands du Québec. Au fil des ans, ses fromages se sont mérité tous les plus grands prix dans le domaine. Seulement cette année, la fromagerie a raflé 3 des 4 grands prix du concours Caseus qui récompense les meilleurs fromages de la province notamment en remportant celui du meilleur fromage toutes catégories avec Le Pionnier, délicieux mélange de lait de vache et de brebis.


Signe que je suis tombée à l'endroit idéal pour tout amoureux des fromages!

Pour ma part, mon coup de cœur gourmand de la journée est allé au fromage biologique Louis D’Or, au léger goût de noisette, né de la collaboration entre l’entreprise et son voisin d’en face, la ferme Louis D’Or dont la qualité du lait qui y est produit est, dit-on, exceptionnelle. La fromagerie produit un total de 8 fromages dont le fameux Bleu d’Élizabeth ou le Religieuse, parfait fromage à raclette également primé.



Une autre belle surprise m’attendait sur place puisque, comme son nom l’indique, la fromagerie est hébergée dans l’ancien presbytère du village. Et qui dit presbytère, dit église adjacente… Mais pas n’importe quelle église! Au cours de ma dégustation, on me propose gentiment d’y passer jeter un coup d’oeil. Quelle ne fût pas mon étonnement de constater que cette église a une toute autre vocation. En fait, elle a été métamorphosée en salle d’affinement mécanisée. Oui, oui, rien de moins! Et entre ses murs, on nous explique certains des petits secrets de la fromagerie. Un arrêt incontournable que j’ai adoré!

Vous les voyez les meules derrière les fenêtres?

C'est possible d'avoir ceci dans la cave de ma maison ???!!!

222, rue Principale
Ste-Élizabeth-de-Warwick




Nichée au cœur des coteaux agricoles de Warwick, la ferme artisanale du Verger Canard Goûteux élève des canards en pâturage. Dès votre arrivée devant la boutique, vous saurez que vous avez atterris dans un endroit tout à fait charmant. On y offre tous les dérivés de l’oiseau pour mon plus grand plaisir : rillette, magret, foie gras (et beaucoup plus) mais aussi, de la viande de lapins élevés de façon naturelle et non industrielle.


J'aurais voulu tout essayé!

J’ai craqué pour le canard confit (je craque toujours pour le canard confit, juste assez gras, juteux et à la peau croustillante!) et le foie gras au torchon. Étonnement, je ne suis pas familière avec le foie gras cuisiné de cette manière. Toutefois, puisque l’endroit est également un verger (évidemment!), j’y ai dégusté une gelée de cidre délicieuse qui se mariera à merveille avec ma prochaine expérience culinaire!



49, route 116 Est
Warwick




Au pays de la poutine, un arrêt chez le maître du fromage en grains s’impose! Fromage Warwick prépare, de manière artisanale, un cheddar tendre à l’arôme de beurre issu du troupeau de vaches Jersey de la ferme Lemeric située à proximité. En meule ou en grains, salé ou non, tortillon ou râpé, vous trouverez assurément le fromage qui saura plaire à votre famille.



La boutique offre aussi plusieurs produits gourmands québécois et une belle grande salle à manger où déguster vos achats si vous êtes trop pressés! Adjacent au comptoir de ventes, vous pourrez assister à la fabrication du fromage à travers la grande vitrine donnant directement sur la salle de production. J’y ai découvert un fromage en grains BBQ d’exception qui faisait « scouich scouich » à souhait!

Miam!
1, rue Lemay
Warwick







Malheureusement pour moi, lors de mon passage, l’endroit était fermé. Mais Mélanie du blogue « Et si on jasait » m’avait chaudement recommandé les petits plaisirs sucrés de l’endroit en me disant, je la cite : «leurs produits de l’érable sont à se rouler par terre»! Je peux toutefois vous assurer que les lieux sont magnifiques (voir le paysage qui orne l’entête de l’article!). Ma déception de la journée… et moi qui avais envie de friandises!


63, Rang des Buttes
Warwick






Je ne pouvais quitter la région sans y manger une véritable poutine classique! J’ai donc fait une pause à la Fromagerie Victoria, à l’entrée du village. Je vous avais déjà parlé de cette fromagerie dans un article précédent juste ici puisque je m’étais déjà attablée au siège social de Victoriaville. Warwick possède aussi sa succursale où l’on vend également les différents fromages de la marque. Et la poutine y est toujours aussi bonne!

Vous avez vu la grosseur des morceaux de fromage!

82, rue de l’Hôtel-de-Ville
Warwick


Puisque la période des fêtes approche à grands pas et si vous désirez que votre table fasse sensation cette année, je vous conseille vivement d’aller faire le plein de petits trésors gastronomiques chez les producteurs locaux de Warwick et de sa région. Vos invités ne tariront pas d’éloges sur les mets que vous leur proposerez, je vous le garantis!

Merci à Isabelle de Tourisme Centre-du-Québec pour ses suggestions de producteurs locaux!

mercredi 15 novembre 2017

ORNITHOLOGIE EN MAURICIE




Vous le savez déjà parce que j’ai souvent traité du sujet par le passé, j’aime bien les randonnées qui permettent l’observation de la faune et des oiseaux dans leur milieu naturel. Nous sommes choyés au Québec dans ce domaine puisque le territoire regorge de grands parcs mais aussi, parce que les ornithologues amateurs sont de plus en plus légion et que de belles infrastructures sont aménagées un peu partout pour permettre ce loisir. Mais surtout, nul besoin d’être savant en matière d’ornithologie pour en profiter puisqu’il s’agit bien souvent d’endroits agréables pour une simple balade familiale en nature. Et je l’avoue humblement, c’est surtout pour la promenade et la découverte touristique que j’aime bien ces endroits!




J’ai découvert récemment en Mauricie deux superbes endroits pour la pratique de cette activité toute l’année et je vous les propose aujourd’hui. Tous les deux sont situés aux abords du Lac Saint-Pierre sur le fleuve Saint-Laurent, reconnu comme réserve mondiale de la biosphère par l’UNESCO et qui participent aux programmes de conservation de l’environnement et de sa biodiversité. À lui seul, le lac héberge les deux tiers des espèces observables au Québec. Et puisqu’il s’agit également de la plus vaste plaine inondable en eau douce de la province, le printemps est particulièrement propice à l’observation puisque les espèces s’approchent des marais qui y prennent forme lors de la montée des eaux.

Le grand lac Saint-Pierre au bout là-bas

Les marais bordant le lac Saint-Pierre en noir et blanc!

Vue sur le lac Saint-Pierre et le fleuve



Pointe-À-Caron, Louiseville



À l’embouchure de la rivière du Loup, à Louiseville, se trouve ma plus récente découverte. Grandement méconnu (lors de mon passage, j’avais l’endroit pour moi toute seule!), on a aménagé sur le site la deuxième plus longue passerelle au Québec, de près d’un kilomètre, traversant les marais du lac Saint-Pierre et permettant l’observation de la faune et de la flore de ses milieux humides. 




Canards, hérons, parulines et cormorans, entre autres, s’y retrouvent du printemps à l’automne. En hiver, les espèces qui demeurent ici pendant toute la saison froide y sont bien représentées. La quiétude des lieux est idéale pour une petite promenade ressourçante. Ouvrez l’œil, vous pourriez y faire de chouettes rencontres!

Un pic mineur très mignon

Grimpereau et sittelle

Mon compagnon de balade!

J’ai particulièrement apprécié le fait que les oiseaux n'étaient pas farouches et se laissaient facilement approcher vu l’absence de crainte d’être chassés, habitués de vivre dans un habitat préservé et sécuritaire. Le décor dénudé de novembre était aussi fascinant (et rendait l’observation beaucoup plus facile!) et j’imaginais facilement sa beauté en été ou en automne.


Petites mésanges en tête à tête

Face au 209 Rang du Lac St-Pierre Est, à Louiseville (prendre la 2e Avenue à partir de Louiseville).




Pointe-Yamachiche, à Yamachiche



Je suis passée à Pointe-Yamachiche au printemps, alors que les eaux étaient passablement hautes. Situé à quelques kilomètres à peine de Pointe-À-Caron, le site est aussi composé d’une passerelle dominant cette réserve naturelle à travers le boisé de l’endroit. Tout au bout du parcours de 576 mètres, se trouve deux belvédères donnant directement sur le lac Saint-Pierre. 




Ici aussi, la faune aviaire ou animale y est bien implantée. On y a dénombré plus de 200 espèces d’oiseaux : oies, bernaches, butors, sternes et même certaines raretés. Les belvédères deviennent aussi de plus en plus un lieu de rencontre pour les amateurs d’astronomie offrant une vue parfaite et dégagée sur le ciel étoilé au-dessus du fleuve.

Dans l'ordre: junco, sizerin, bernache et bruant


Tarin des pins en plein repas!

J’ai adoré la beauté du paysage. La vue sur le lac et le fleuve est carrément magnifique. En été, avec tous les spécimens floraux qu’on peut aussi y retrouver, le secteur doit devenir un très agréable havre de paix et de splendeurs. Et les chants des oiseaux sont partout omniprésents, on les entend et on les voit tout autour de nous.




Sortie 180 de l’autoroute 40 (Chemin Louis-Gatineau), à Yamachiche.



Si l’ornithologie et la photographie vous intéressent particulièrement, je vous propose de vous joindre à ce sympathique groupe sur Facebook juste ici pour partager vos clichés. Que vous soyez débutants ou plus professionnels, vous y ferez à coup sûr de belles découvertes d’ici et d’ailleurs.

vendredi 3 novembre 2017

IN VINO VERITAS




En septembre, lors des journées portes-ouvertes sur les fermes du Québec organisées en collaboration avec l’Union des producteurs agricoles, j’ai jeté mon dévolu sur un endroit de ma région de Lanaudière dont j’avais beaucoup entendu parler mais que je n’avais jamais eu la chance de visiter : Le Vignoble Lano D’Or. En plus, la journée s’annonçait superbe!





Situé à Lanoraie, sur un site enchanteur en bordure du fleuve Saint-Laurent, ce vignoble est né du rêve d’un homme sur une terre de quelques acres pour devenir, en quelques années, un incontournable du terroir québécois. Aujourd’hui, la plantation de plus de 7000 plants s’étend sur une superficie de 5 hectares et produit 5 vins. Et oui, je me suis sacrifiée pour la cause et la dégustation!






Les vins du vignoble

 L’Est-Terre : un blanc fruité et souple, parfait pour l’apéro.

 Victoria-Blues : un rosé élaboré à partir de plusieurs cépages dont le Frontenac gris. Une belle découverte.

 Mosa : un rouge de bonne intensité, goûteux, possédant une bonne fraîcheur. Mon coup de cœur de la journée!

 El Momento : Un rouge fabriqué à partir du cépage Frontenac noir, complexe et riche en bouche.

 Lano D’Or rouge ou blanc : deux vins fortifiés (dont le blanc est le petit nouveau de la famille!) issus d’un procédé traditionnel de fabrication et possédant beaucoup de caractère.




Le petit nouveau!

Toute la famille Lano D'Or


J’ai véritablement succombé à cet endroit à la minute où j’ai aperçu sa superbe terrasse avec vue sur le fleuve. D’ailleurs, lorsque la saison le permet, il est possible de s’y attabler pour siroter votre vin favori accompagné d’une assiette de produits régionaux. Ce que je n’ai pas tardé à faire. Il faut bien vivre l’expérience jusqu’au bout! Le vignoble possède aussi une belle salle de dégustation pour prolonger le plaisir toute l’année. En été, il est aussi possible de réserver une visite des installations.


Avouez que le repas doit être agréable avec cette vue...




La maxime In Vino Veritas prend toutes ses lettres de noblesse ici!


Vignoble Lano D’Or
1000 Grande Côte Ouest
Lanoraie, Québec
J0K 1E0

Et plusieurs points de vente dans Lanaudière à consulter ici.