mercredi 9 mai 2018

RETOUR SUR LE SALON DES BLOGUEURS DE VOYAGE





Je vous ai parlé la semaine dernière de ma visite du magnifique village de Belcastel juste ici que j’ai découvert lors de mon récent passage dans la région française de l’Aveyron dans le cadre du Salon des blogueurs de voyage francophones mais je ne vous ai pas tout dit de ce salon. Parce que le Salon des blogueurs de voyage c’est bien plus que de simples visites touristiques et je vous raconte tout dès aujourd’hui.

Comment décrire cet événement? D’abord, en plus d’être une vitrine incroyable pour la région qui le reçoit, le salon est avant tout un lieu d’apprentissages et de rencontres sur le métier de blogueur voyage. Il s’agissait de la cinquième édition du salon qui a eu lieu cette année à Millau (après Cannes, Bruxelles, Ajaccio et Saint-Malo), créé par Xavier et Florence Berthier (quel travail monumental ils accomplissent ces deux-là!) et qui regroupe près de 250 blogueurs et 130 marques exposantes de partout dans le monde (un coucou spécial à Québec Maritime et Tourisme Nouveau-Brunswick qui nous y représentaient si bien)!

Crédit photo: Nico Gomez
Copyright: We are travel

Crédit photo: Nico Gomez
Copyright: We are travel

Mes découvertes


En plus de Belcastel, j’ai aussi découvert le village de Bournazel lors de la première journée consacrée aux « blogtrips ». Plusieurs choix s’offraient à nous. L’historienne et la gourmande que je suis a opté pour le blogtrip alliant Histoire et gastronomie, tout naturellement, ce qui m’a menée dès mon arrivée à l’Auberge du Donjon pour cette première nuit en sol rignacois dans le petit village de Bournazel où nous avons également pu faire la visite du château, de l’époque Renaissance, en pleine restauration qui, tout comme celui de Belcastel, est une propriété privée ouverte au public. Les œuvres d’art, tapisseries et antiquités qui y sont exposées éveillent à coup sûr notre curiosité.

Blogtrip : visite organisée par un office de tourisme pour des blogueurs et journalistes servant à mettre en valeur un lieu donné.


Le village de Bournazel et son château Renaissance en restauration

L'auberge du donjon

Château de Bournazel vu des jardins


Dans le dernier article (voir à nouveau le lien ici), vous avez pu mieux connaître quelques spécialités culinaires de la région mais je ne vous avais pas tout dit! Le roi de la cuisine aveyronnaise, c’est l’aligot, un mélange de fromage, de purée de pomme de terre, de crème, de beurre et d’ail servi absolument partout, habituellement accompagné de viandes ou saucisses. Bourratif, certes, mais ô combien délicieux! Et la maxime officielle du salon lui convient parfaitement : « l’aligot, c’est la vie! »


L'aligot et saucisse: spécialité de l'Aveyron

J’ai aussi eu la chance d’assister à la fabrication du gâteau cuit à la broche par un artisan de la région. Une autre tradition gourmande hautement excellente.




Entre deux conférences, j’ai aussi pu me balader rapidement à Millau, ville au cœur de ce salon, où j’ai décelé des endroits dignes de mention dont j’espère pouvoir approfondir la connaissance lors d’un futur voyage.
Millau

Loger à Millau : Les blogueurs invités étaient logés au Domaine Saint-Estève, en chalets, d’où la vue sur la ville était superbe et où l’on retrouve une belle piscine à débordement pour se prélasser au soleil lors des journées chaudes et lorsqu’on a du temps devant soi!

Les chalets du Domaine Saint-Estève

Vue du Domaine Saint-Estève



Le salon professionnel et ses soirées spectaculaires


Le salon, c’est l’occasion d’apprendre (du moins, c’était mon principal objectif en m’y rendant) sur différentes facettes du métier de blogueur voyage. Que ce soit les conférences sur des aspects plus techniques comme le référencement par Nicolas Plantelin (où j’ai constaté que j’avais plusieurs faiblesses et du travail à faire!) ou la plateforme Pinterest par Lucie Aidart (sur laquelle je promets de m’inscrire bientôt vu son importance croissante) ou par le biais de conférences traitant davantage du côté introspectif de la profession comme celle de Marie-Julie Gagnon qui fut rassurante à plusieurs égards, je n’ai absolument pas été déçue des choix offerts et j’ai beaucoup appris. 


Crédit photo: Nico Gomez
Copyright: We are travel

Crédit photo: Nico Gomez
Copyright: We are travel

J’ai aussi eu l’occasion de rencontrer des représentants de différents offices de tourisme pour élaborer des débuts de projets possibles pour la prochaine année. Si, au départ, mes attentes étaient plutôt nulles à cet égard, mon public-cible n’étant pas nécessairement celui visé par ces organismes, j’en suis ressortie agréablement surprise. L’avenir me dira bien si ces projets se concrétiseront mais certains avaient un réel intérêt à approcher le marché québécois.

Crédit photo: Nico Gomez
Copyright: We are travel

Évidemment, ce salon permet de faire la rencontre en chair et en os de tous ces blogueurs, devenus des collègues et souvent même des copains virtuels au fil des ans. Nous étions si nombreux que je n’ai même pas pu jaser à la moitié de ceux avec qui j’aurais aimé le faire (on se reprend l’an prochain Aurélie de Chouette World, Grégory de I-Voyages, les copains cyclistes de Entreprendre le monde ou Audrey de Refuse to Hibernate). J’ai à peine pu le faire avec certains d’entre eux alors que j’estimais que j’aurais suffisamment de temps pour approfondir les jours suivants (erreur de débutante, j’ai appris qu’il aurait fallu sauter sur l’occasion lorsqu’elle s’est présentée. Vous vous reconnaîtrez sûrement Benoît de Des yeux plus grands que le monde ou Vanessa et Alexeï de Our American dream)! J’ai découvert des blogueurs vraiment intéressants qui m’étaient quasiment inconnus (coucou Alexandra et Pierre de On holidays again, Evelyne de Heulys et Pauline de Unloved countries). Et j’ai passé de très bons moments avec plusieurs autres qui ont contribué à rendre ce séjour encore plus agréable (les colocs Alexandra de Itinera Magica, Audrey de Arpenter le chemin et Amandine de La lykorne illettrée bien sûr, mais aussi Céline de Je papote, Olivia de La fille de l’encre, Vanessa de Cash pistache, Charlotte de Traces de voyages, Alexis le Petit explorateur, Patrick de E-slovenie et les filles de 1916 kilomètres). Enfin, mention spéciale à la gentillesse de Seb et Laura, mieux connus comme étant Les globe-blogueurs, grâce à qui le trajet du retour aura paru moins long!




Ce salon ne serait pas le même si ce n’était également des soirées spectaculaires organisées de main de maître par l’équipe. La première nous a menés dans le village médiéval de Sainte-Eulalie de Cernon où nous avons été reçus par des gardes en armures et des joueurs de flûte après avoir fait une partie du trajet sur le vélo-rail du plateau du Larzac. Déjà, la suite s’annonçait grandiose! Et ce fût le cas lors de la deuxième soirée où même une aire d’autoroute, au pied du viaduc de Millau, fut fermée pour nous accueillir! Le terme monumental devenait de mise.

On pédale en vélo-rail sur le plateau du Larzac!

Accueil au village médiéval de Ste-Eulalie de Cernon

Crédit photo: Nico Gomez
Copyright: We are travel

Une aire d'autoroute fermée pour accueillir tous les participants du salon au pied du viaduc de Millau: MO-NU-MEN-TAL!


Mes réflexions sur le métier suite au salon

Enfin, le salon est l’occasion de réfléchir sur le travail du blogueur voyage. Plusieurs craignent dans ce métier, à juste titre, que la quantité prime sur la qualité. D’ailleurs, lorsqu’on parle continuellement de référencement, ne fait-on pas perdurer cette course au nombre d’abonnés? Comment un petit blog comme le mien arriverait alors à se démarquer? Heureusement, comme je le disais plus haut, j’ai été rassurée au salon. En effet, j’ai compris qu’un blogueur qui aime les mots avant tout avait sa place dans le monde de la blogosphère à une époque où l’image prime souvent sur la qualité des textes.

On m’a aussi confirmé que les micro-blogueurs, ceux qui n'avaient souvent qu’une petite communauté mais une communauté active et fidèle, se démarquaient de plus en plus dans ce domaine. Une très intéressante discussion lors du salon a même démontré que les lecteurs sont de plus en plus conscients de la place de l’intégrité dans ce milieu (ou de l’absence de). J’ai confiance que d’ici quelques années, on ne pourra plus tricher en achetant ses abonnés sur les réseaux sociaux ou qu’on sera plus ouvertement dénoncé lorsqu’on fait du placement de produit camouflé. J’avoue être arrivée au salon avec quelques craintes mais en être sortie avec un peu moins du syndrome de l’imposteur!

Crédit photo: Nico Gomez
Copyright: We are travel


Au Québec, on se concentre trop souvent sur certaines régions françaises lors de nos voyages (Paris, la Côte d’Azur, la Normandie) sans se rendre compte des possibilités infinies et immensément agréables d’autres régions méconnues pour nous comme l’Aveyron. Je ne peux que vous conseiller d’y poser vos valises lors de votre prochain passage en France pour l’accueil chaleureux de ses habitants, la beauté de ses villages et son incroyable gastronomie. Je peux vous garantir que vous en reviendrez, tout comme moi, avec des souvenirs monumentaux! Pour ma part, j’espère bien récidiver l’expérience du salon. C’est essoufflant, on ne dort pas beaucoup, on mange trop mais c’est un espace tellement enrichissant et ressourçant. Et d’entendre des amis français reprendre en chœur le fameux « winneeer » de Gaby Gravel a fait ma journée, que dis-je, ma semaine!


Je tiens à remercier sincèrement Tourisme Aveyron, l’Office de tourisme en pays Rignacois et toute l’équipe du Salon des blogueurs de voyage qui m’ont offert un magnifique, sympathique et enrichissant séjour. Et à Dame Nature qui m’a permis de m’évader dans le vert de l’Aveyron sous un chaud soleil qui me manquait tant! ;)



À lire sur le même sujet:






14 commentaires:

  1. Ça semblait tellement bien ce Salon. Je les suis sur FB depuis 2 ans mais n'y suis jamais allé. Peut-être l'an prochain. Je ne sais pas si la destination a déjà été annoncée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas encore! C'est habituellement annoncé à l'automne. Une expérience vraiment extraordinaire que j'expérimentais pour la 1ère fois cette année. Essoufflant mais tellement enrichissant!

      Supprimer
  2. J'étais très heureuse de te rencontrer ❤️Profite bien de ton séjour provençal. T'es Super !��

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma belle Alexandra! Si tu passes en Provence au cours des prochaines semaines, fais-moi signe!

      Supprimer
  3. C’est sûr, on se rattrapera l’année prochaine ;) Hâte de connaître la prochaine destination d’ailleurs !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi! Et puis, on rattrapera peut-être au Québec finalement!

      Supprimer
  4. Super, ça donne envie d'y participer... Un jour peut-être !
    La Ptite Famille Baroudeuse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous le souhaite! Ça nous donnera peut-être la chance de se rencontrer!

      Supprimer
  5. Merci pour la mention et pour ce joli article. Je suis contente de voir que tu en aies tiré du positif. Et surtout bon reste de voyage en France!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à vous pour cet accueil si chaleureux, original et agréable!

      Supprimer
  6. Ce salon a vraiment etait magique si j'en crois tous les articles. C'est bien que ça soit arrivé dans une région peu connue du touriste. Surtout quand il est bien presenté colle dans ton article!! ��

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Martine! Mais finalement, y'a pas seulement au salon où l'on fait de belles rencontres! ;)

      Supprimer
  7. Salut Annabelle ! Merci pour ce bel article sur les traces Cezanne ! Quel magnifique angle de lecture que celui de la vie de ce peintre hors-norme. C'est top comme idée ! On se réjouit de te revoir un prochaine fois car notre blog trip n'a été que trop court ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup! Ça me comble de joie de voir cette idée tant appréciée par les collègues. J'espère aussi que nos pas se croiseront encore. Salutations à Alexandra!

      Supprimer