jeudi 27 septembre 2018

Saint-Élie-de-Caxton... terre de légendes (ou pas)!




Au Québec, on connaît tous le village de Saint-Élie-de-Caxton en Mauricie, devenu célèbre par les légendes du plus illustre de ses représentants, le conteur Fred Pellerin. Mais qu’on ait entendu ou pas, sur scène ou à l’écran, ses histoires de lutins, d’homme fort ou de fou du village, peu importe, la visite du village saura intéresser petits et grands puisque la balade dans les rues de l’endroit vous permettra de vous les faire raconter.

Au départ, c’était un simple prétexte pour enfin rencontrer Mel du blogue «Et si on jasait». Puis, c’est devenu notre projet de blogtrip fabriqué maison pour aller voir de plus près si tous ces mythes fabuleux tenaient (un peu) du réel. Finalement, ce fut l’occasion de découvrir le dynamisme et l’accueil incroyable de Saint-Élie et surtout, de se rendre compte que toutes ces légendes étaient bel et bien véridiques, juré craché!




«Ce fut l’occasion de découvrir le dynamisme et l’accueil incroyable de Saint-Élie»


Nous sommes bien entrées au garage de Léo Déziel, lieu de rassemblement des habitants. Nous sommes bien passées au salon de Méo, le ()coiffeur. Nous avons bien vu de nos yeux vus la maison de Esimésac dont la mère accouchait 40 fois par année (mais que dans ses bonnes années quand même). Nous avons fait une pause sur le balcon de la belle Lurette. Nous avons suivi la traverse de lutins. Et nous avons bel et bien mangé des paparmanes fraichement cueillis derrière l’église. Et toutes les preuves que personne ne fabule à Saint-Élie suivent dans ce présent article. Je soupçonne même ce coin de la région d’être ensoleillé toute l’année…


Mise en garde : toute ressemblance avec des personnes réelles existantes ou ayant existé pourrait ne pas être fortuite…




Visite guidée de Saint-Élie

Pour parcourir le village et aller à la rencontre de ses pittoresques citoyens, deux options s’offrent à vous au coût de $19. D’abord, il y a la balade en carriole tirée par un tracteur à travers les rues du village d’une durée de 2 heures. Les plus actifs, quant à eux, pourront sillonner la ville à pied ou à vélo avec l’audio-guide. Peut-être aurez-vous alors la chance de piquer un brin de jasette avec Maurice, le bizouneux bien installé sur son balcon ou Rocker qui vous racontera avec beaucoup de verve qu’il s’est récemment acheté une nouvelle scie à chaîne! Pour ce faire, il faut compter 3 à 4 heures de marche. Mais pour ces deux alternatives, vous découvrirez le Caxton légendaire avec la voix de Fred Pellerin dans les oreilles vous narrant les hauts faits des villageois.


  
«Vous découvrirez le Caxton légendaire avec la voix de Fred Pellerin dans les oreilles vous narrant les hauts faits des villageois.»


Les légendes de Saint-Élie

Partout au village, on vous démontrera, preuves à l’appui, que les légendes entendues à travers les branches (et pendant les visites guidées) sont bien réelles. Oui, vous passerez devant chez Babine, fils de la Sorcière. Vous verrez le trop grand Jésus qu’on avait peine à faire entrer dans l’église du Curé Neuf. Vous achèterez les fameux paparmanes, bonbons forts de notre enfance, qui poussent dans les arbres. Et, bien sûr, vous croiserez la traverse de lutins dûment reconnue par le Ministère des Transports. C’est dire que ça doit être vrai! Et n’ayez crainte, il est tout à fait normal de s’esclaffer bien fort sur la voie publique ici!





«On vous démontrera, preuves à l’appui, que les légendes entendues à travers les branches sont bien réelles.»



Quoi découvrir d’autre à Saint-Élie

Outre la très divertissante visite guidée, il existe d’autres lieux d’intérêt à Saint-Élie. Il faut entrer au célèbre garage reconverti en espace culturel depuis la retraite du propriétaire, jouer quelques notes sur le piano public (si vous avez un peu de talent, bien sûr) et flâner sur le sentier botanique derrière le bâtiment qui met en vedette les villages de la région. Ne manquez pas non plus de suivre le chemin de croix (installé à l’envers parce que cette histoire, on est mieux de la commencer par la fin!) sur la montagne du Calvaire. La vue sur le village tout en haut vaut le coup d’œil (surtout en automne).




Mes bonnes adresses à Saint-Élie

L’ancien salon de barbier de Méo (qu’il valait mieux, à l’époque, fréquenter en matinée) est devenu le magasin général selon l’image traditionnelle que l’on peut s’en faire. Ici, on fait un arrêt le temps d’un café et quelques emplettes. Vous pourrez même vous y procurer de la poudre de lutin.

2320 rue Principale




Derrière le presbytère se trouve la Salle des Pèlerins, ancienne écurie devenue une immense boutique gérée par la fabrique de la paroisse et offrant des produits d’artisanat fabriqués par des artisans du coin. Le choix est varié et il est plutôt difficile de ne pas repartir avec au moins un sac de paparmanes provenant directement de l’arbre juste en face.

2410 rue Principale




Vous aimez le bon pain? Vous ne pourrez résister à l’odeur alléchante qui émane de la boulangerie du village bien nommée «Du bon pain, croûte que croûte». Des créations gourmandes originales sucrées ou salées qui feront bonne figure sur votre table. Attention, vaut mieux s’y présenter tôt pour avoir plus de choix. On vient de partout pour s’approvisionner ici.

2440 rue Principale


Le potier de Saint-Élie ne fait pas que de la simple poterie. Ici, on vous propose de pures œuvres d’art colorées et pratiques. Vous y dénicherez assurément quelques cadeaux de Noël.

111 rue Boulanger




Où dormir

À Saint-Élie, on vous assure dès le départ que vous aimerez tellement votre visite que vous voudrez y rester plus longtemps!


Le Rond Coin est à la fois restaurant, salle de spectacle et lieu d’hébergement insolite. Vous pourrez choisir une yourte, une roulotte gitane, une tente prospecteur ou simplement un chalet au bord de l’eau. «Un petit coin de merveilleux» pour prolonger l’expérience surnaturelle du village.

340 rue Saint-Louis




Le Gîte Le Lutin Marmiton se retrouve dans l’ancien presbytère. Situé au coeur du village, vous pourrez y profiter d’une nuit douillette à rêver de lutins ou de sorcières à quelques pas de tous les services.

2410 rue Principale




Manque de place à Saint-Élie? Besoin de plus d’intimité? Rendez-vous à Shawinigan, à une vingtaine de minutes de là, au Comfort Inn & Suites. Typique des hôtels du même genre, il a l’avantage d’être situé à quelques pas de la Cité de l’Énergie, attrait touristique majeur en Mauricie pour allonger votre séjour.

705 Avenue du Capitaine-Veilleux




Où manger

En plus d’y dormir, le Rond Coin est l’endroit tout désigné pour casser la croûte. Leur spécialité? Le gridchise (non, non, pas le grilled-cheese mais bien le gridchise) décliné en près d’une dizaine de saveurs, fait de pain de qualité et selon la manière ancestrale («presser, tourner, répéter»)! Soupes et bières de micro-brasserie sont aussi au menu. Mention spéciale à l’excellente limonade, probablement une des meilleures que j’ai bue de ma vie (et ce n’est pas une fabulation)!

340 rue Saint-Louis




Chez Elle est à la fois une boutique-cadeaux de créations québécoises et une espèce de bistro chaleureux où mijotent de bons petits plats maison. On parle avec beaucoup d’éloges de leur club-sandwich fait avec des pains naan.

2350 rue Principale




À Shawinigan, pour un repas fin fait de produits locaux et avec beaucoup d’ambiance tout en restant dans la thématique du «mythe et légendes», on se dirige à la micro-brasserie Le Trou du Diable. Outre l’impressionnant choix de bières produites sur place, la carte est variée et succulente. La salade César est remarquable tout comme les tartares.

412 Avenue Willow




Avec la longue fin de semaine qui s’annonce bientôt, je ne peux que vous recommander de faire un saut à Saint-Élie. Petit village de seulement 2000 habitants (2002 ou 2003, selon la journée!), il étonne par sa vitalité hors du commun. Ici, tout le monde a une bonne histoire de famille plus grande que nature à raconter et personne ne se fait prier pour vous accueillir à bras ouverts. Vous vous surprendrez vous-mêmes à croire aux légendes de l’endroit après qu’on ait mis tant d’effort à vous convaincre de leur véracité. Après tout, vous pouvez même retrouver les tombes des anciens protagonistes de ces histoires fantastiques au cimetière après qu’ils eurent rencontré la mort de côté (puisque la mort ici, c’est bien connu et expliqué, ne se présente jamais de face mais bien de côté)! Et vous y passerez une journée complète (ou 2) avec le sourire figé aux lèvres, juré craché!



Saint-Élie, ça existe pour vrai et croiser le héros local est même chose courante! ;)



Pour d'autres escapades en Mauricie, jetez un coup d'oeil sur ces articles:





                                       VOUS AIMEZ? EPINGLEZ-MOI!

6 commentaires:

  1. Il a l'air trop mignon ce village et j'aime beaucoup toutes les légendes qui y sont rattachées! ça doit rendre la visite d'autant plus magique :)

    RépondreSupprimer
  2. Le guide complet pour un visite réussie à St-Élie, j'adore!! C'est drôle de voir comment deux personnes qui ont vécu exactement la même expérience racontent ça pourtant de façon très différente. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiii! Et j'ai eu aussi beaucoup de plaisir à lire le tien! On recommence aasurément!

      Supprimer
  3. Je n'en avais jamais entendu parler et tu as su me séduire avec ce village de contes, légendes et couleurs qui éclatent ! super sympa !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Découvrir un village en se faisant raconter ses légendes, c'est très sympathique comme visite!

      Supprimer